Évacuations sanitaires : une absence de correspondance pour Miquelon qui agace

santé
atr decollage
Vendredi soir, plusieurs Miquelonnais de retour d’evasan ont dû passer la nuit à Saint-Pierre. La correspondance pour Miquelon ne sera pas assurée avant le mois de janvier.
Tandis qu'ils revenaient de Saint-Jean suite à des rendez-vous médicaux ou des opérations chirurgicales, plusieurs Miquelonnais ont dû dormir à Saint-Pierre ce vendredi soir à leur retour d’evasan. Une situation exaspérante pour les patients qui estiment que cette situation n’est pas un cas exceptionnel.
 

"Je trouve ça scandaleux. Avant, le vendredi, on arrivait à avoir une correspondance. Ca fait trois fois qu’on vient, trois fois qu’il faut se débattre tous seuls. Personne ne veut nous écouter [...] Tout le monde se fout de nous."

David Poirier


Il y a quelques semaines, un accord a été signé entre la CPS, Air Saint-Pierre et la collectivité pour assurer le transit des Miquelonnais. Quand la correspondance n'est pas possible, une nuit d'hôtel est prise en charge par la CPS, au départ comme à l'arrivée. Pour ces patients, la prise en charge est insuffisante et la situation trop habituelle. 
 

« Je suis déçue de devoir rester sur Saint-Pierre et étonnée qu’on me dise qu’en plus le billet d’avion n’est pas pris en charge le lendemain. Il faut qu’on le prenne nous-même, on est pas prioritaire. Les malades que j’ai croisés et qui viennent régulièrement pour des soins me disent que c’est très rare qu’ils puissent rentrer chez eux le soir même. »

Vicky de Arburn


L'absence de correspondance devrait se pourquivre jusqu'au début de l'année 2021. Cette situation résulte d'un manque d'effectif chez Air Saint-Pierre. Il n'y a en ce moment qu'un seul équipage de vol disponible. L'autre est actuellement à Toulouse dans le cadre de la livraison du nouvel ATR.

Le reportage d'Hélène Corbie et Charlotte Boniteau :