st-pierre & miquelon
info locale

Fragilité du littoral : l'importance d'agir vite

environnement
tempete
Des rues inondées à Miquelon après la tempête de la Saint-Valentin ©SPM 1ère
Le mois de février est rude et les tempêtes s'enchainent. Les dépressions sont de plus en plus fréquentes, de plus en plus violentes et occasionnent des dégâts. Elles viennent aussi rappeler que les littoraux sont fragiles et qu'il est nécessaire de trouver des solutions pour les protéger. 

Un littoral fragile

Mardi 14 février 2017, l'archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon a été balayé par une importante tempête hivernale. La deuxième en seulement quelques semaines.

Avec la marée haute et les fortes rafales de vents, certaines rues du village de Miquelon ont été inondées. A tel point, que les services de la DTAM ont du intervenir avec des chargeurs pour évacuer l'eau.

La protection du littoral et la montée des eaux sont plus que jamais d'actualité sur la grande île. Les services de l'Etat travaillent à la mise en place d'un dispositif préventif. 
Les explications de Linda Saci. 

©saintpierremiquelon


Des solutions pragmatiques

De retour de métropole, le sénateur-maire de l'archipel, Karine Claireaux s'est exprimée sur le sujet vendredi soir dans le journal télévisé.

Karine Claireaux qui est aussi la présidente du conseil national de la mer et des littoraux et pour qui il est important d'agir rapidement pour protéger le littoral de l'archipel.

Lors de son séjour en métropole, Karine Claireaux s'est à Brest pour y présenter la statégie nationale de la mer et des littoraux mais aussi en Charente maritime.
Là-bas elle a pu constater la mise en place de solutions simples suite au passage de la tempête Xynthia en 2010.

Des exemples dont l'archipel pourraient s'inspirer selon elle.  

©saintpierremiquelon





Publicité