Garde d'enfants à Saint-Pierre et Miquelon : le casse-tête des parents

famille
Garde d'enfants à Saint-Pierre et Miquelon : le casse-tête des parents
La maison de l'enfant peut accueillir jusqu'à 39 enfants. La structure qui croule sous les demandes des parents affiche complet. ©SPM LA PREMIERE
À Saint-Pierre et Miquelon, il est très difficile de trouver une nounou ou une place en crèche pour son bébé ou son enfant. Les modes de garde existants ne semblent pas suffisants pour répondre aux besoins, d'autant plus que le nombre de naissances est en hausse cette année. 


 
En marge de la rentrée scolaire, il y a celle des tout-petits. Une rentrée qui peut s'avérer compliquée car à Saint-Pierre et Miquelon, que ce soit en crèche ou chez une assistante maternelle, agréée ou non, les places sont très limitées. La difficulté à faire garder son bébé ou son enfant est une problématique récurrente dans l'archipel.

Parmi les modes de garde existants : il y a donc la crèche. L'établissement de Saint-Pierre affiche complet avec ses 39 enfants inscrits à ce jour.  Et la demande est forte puisque 31 familles sont actuellement inscrites sur liste d'attente.

" Au mois de septembre, 10 enfants sont rentrés et 10 autres familles auraient aussi souhaité une place ce mois-ci " 

Eline Thillais, directrice de la Maison de l'enfant


Pour la directrice de la Maison de l'enfant, qui a pris ses fonctions en février dernier, "c'est une liste d'attente conséquente par rapport aux années précédentes ".


Les assistantes maternelles très sollicitées aussi


Les parents peuvent aussi faire appel à un assistant maternel. Une liste est disponible auprès du RAMPE, le relais des assistants maternels parents enfants. Ce relais a pour but de les informer sur leur métier et la formation continue, de les accompagner dans leurs missions d'éducation et d'éveil des enfants. Il permet aussi aux professionnels de se rencontrer, d'échanger et d'accéder à des formations. 

Dans l'archipel, on compte neuf assistantes maternelles dont deux à Miquelon. Une demande est actuellement en cours d'étude. La liste mise à jour par la collectivité territoriale qui délivre les agréements est disponible Au coin d'la rue, le kiosque famille situé en centre-ville.
 

" Il y a quelques places qui restent chez les assistantes maternelles, soit pour les urgences ou pour des demi-journées. Pour des temps complets, c'est plus compliqué. "

Karine Sabarots, coordinatrice du RAMPE


Aurélie Mirouze est assistante maternelle agréée. Pour elle "mieux encadrer la profession permettrait d'aider les parents à trouver des solutions plus adaptées." Cette professionnelle qui travaille à son domicile doit refuser régulièrement des demandes de garde d'enfants. "La plupart des parents n'ont plus d'autres choix que de faire appel à une nounou non agréée" précise Aurélie Mirouze.

Mais les assistants maternels non agrées sont également très sollicités par les parents, et les places manquent aussi. Quels sont précisément les modes de garde actuels à Saint -Pierre et Miquelon ? Quelles sont les capacités au niveau des structures déjà existantes ?  Etat des lieux avec ce reportage de Linda Saci, Agathe Tournoux et Rudy Garzoni.
©saintpierremiquelon

Pour tenter de pallier le manque de structures d'accueil, des initiatives privées sont en cours de concrétisation. Elles sont attendues, d'autant plus que cette année, le nombre de naissances est en hausse. Pour l'heure, plus de 50 bébés sont attendus contre une trentaine ces dernières années dans l'archipel.  

A l'automne 2021, une micro-crèche doit ouvrir ses portes. Elle pourra accueillir entre 10 et 12 enfants. En janvier 2021, quatre des assistantes maternelles recensées dans l'archipel ont également choisi de monter une MAM, une maison des assistantes maternelles, mais les places sont d'ores et déjà réservées. 

Le point avec Linda Saci.
©saintpierremiquelon
  



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live