L’interdiction d’entrée sur le territoire canadien aux étrangers reconduite jusqu'au 31 octobre

coronavirus
canada arrivee aeroport
Dans un décret publié le 28 septembre dernier, le gouvernement canadien fait part de sa décision de prolonger l’interdiction d’entrée sur le territoire à tous voyageurs en provenance de pays étrangers, afin de minimiser les risques d’exposition à la COVID-19 au Canada.
Avec la reconduction de cette interdiction pour un mois supplémentaire jusqu’au 31 octobre 2020, le Canada espère limiter la propagation du virus sur le territoire. Les binationaux peuvent, mais après quatorzaine obligatoire. Interrogations concernant pour  les résidents de Saint-Pierre et Miquelon : ces personnes peuvent-elles entrer sur le territoire, sous certaines conditions ?
 

"Il est interdit à tout étranger d’entrer au Canada en provenance de tout pays étrangers autre que les Etats-Unis.”

Article 2 du décret

 

Faux espoir pour les habitants de l'archipel


À la lecture du décret, une exception semblait s'appliquer aux résidents de Saint-Pierre et Miquelon, suscitant l'espoir et de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.
 

Cette interdiction ne s'applique pas au citoyen français qui réside à Saint-Pierre-et-Miquelon et qui a séjourné uniquement à Saint-Pierre-et-Miquelon, aux États-Unis ou au Canada durant la période de quatorze jours précédant le jour de son arrivée au Canada.

Extrait du décret


Un espoir rapidement envolé à la lecture de la suite du décret où il est précisé que le motif impérieux pour passer la frontière reste nécessaire. Ainsi, "il est interdit à l’étranger qui cherche à entrer au Canada à des fins de nature optionnelle ou discrétionnaire, telles que le tourisme, les loisirs ou le divertissement, d’entrer au Canada en provenance de tout pays étranger autre que les Etats-Unis.”

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live