La saison estivale a été très chaude à Saint-Pierre et Miquelon selon Météo France

météo
La saison estivale a été très chaude à Saint-Pierre et Miquelon selon Météo France
L'anse à l'Allumette à Saint-Pierre et en profondeur de champ l'Île aux Marins ©SPM LA PREMIERE
L'année 2021 reste exceptionnelle côté météo dans l'archipel. Le mercure a grimpé plus que d'ordinaire et la pluie a été quasi inexistante.

Si l'automne a repris ses droits à Saint-Pierre et Miquelon depuis plusieurs jours avec l'arrivée de la fraîcheur et parfois du vent et de la pluie, les belles journées sont encore bien présentes en ce mois d'octobre.

À lire aussi : Face au risque de pénurie d'eau, les entreprises de nettoyage s'adaptent à Saint-Pierre

Quand à la saison estivale, elle a été marquée par une période de sécheresse. 

On est quasiment depuis le début de l'année au dessus des normales, alors que ça peut être très variable. Cela peut aller d'un demi-degré au dessus des moyennes saisonnières, jusqu'à 2,5° comme ça l'a été au mois de septembre dernier.

Thomas Beck, chef du service régional de Météo France

 

La pluie a également brillé par son absence durant la saison estivale avec des taux de pluviométrie très bas. Une situation qui entraîne une diminution des ressources en eau dans l'archipel. 

Depuis janvier on est aux alentours de 35% de moins en quantité de pluie reçue que d'habitude, mais c'est surtout l'été que cela a été particulièrement sec.

Thomas Beck, chef du service régional de Météo France

 

En septembre par exemple, un déficit de l'ordre de 50 % a été enregistré.

Météo
Les conditions météorologiques au 19 octobre 2021 à 11 h 29 à Saint-Pierre et Miquelon ©METEO FRANCE SPM

 

À noter que la pluie devrait donc être au rendez-vous dans les prochains jours. Une bonne nouvelle pour les étangs de Saint-Pierre et Miquelon.

Nous attendons encore des pluies mais pour l'instant nous n'avons recueilli qu'une trentaine de millimètres contre 130 habituellement en septembre.

Thomas Beck, chef du service régional de Météo France

 

Samuel Monod et Claudio Arthur sont allés à la rencontre des météorologues de l'archipel pour faire le bilan.