Face au risque de pénurie d'eau, les entreprises de nettoyage s'adaptent à Saint-Pierre

eau potable
Face au risque de pénurie d'eau potable les entreprises de nettoyage de Saint-Pierre s'adaptent
Des entreprises de nettoyage utilisent de l'eau qui a été récupéré grâce aux gouttières ou qui a été prélevé dans des bassins pour laver par exemple les voitures. ©SPM LA PREMIERE
Limiter la consommation d'eau potable, c'est l'appel lancé aux particuliers et aux professionnels par la commune de Saint-Pierre pour éviter la pénurie. Des entrepreneurs appliquent d'ores et déjà les bons gestes et mettent en place des systèmes D.

 

Ce mercredi 29 septembre au matin, météo France enregistrait plus de 24 millimètres de pluie. Des conditions météorologiques qui ont permis aux  entreprises spécialisées dans le nettoyage de mettre en place des techniques pour recycler l'eau de pluie. 

À lire aussi : Consommation d'eau : le préfet et les élus de Saint-Pierre et Miquelon appellent la population à réduire la consommation

Et pour éviter le gaspillage, Arthur Da Silva utilise une technique particulière à savoir un système de recyclage autonome qu'il avait déjà testé en novembre 2007. Grâce à sa méthode, il a pu récupérer 3000 litres d'eau.

J'ai raccordé un tuyau que j'ai bricolé sur une gouttière vu qu'il pleuvait et j'ai récupéré l'eau puisqu'en ce moment c'est une denrée rare.

Arthur Da Silva, responsable d'une entreprise de nettoyage

 

Quand à la pénurie annoncée, elle lui donne quelques idées. 

Mon idée serait de connecter les gouttières aux différents réservoirs mais il faut quand même savoir qu'il faudra traiter l'eau d'une manière ou d'une autre pour faire les intérieurs des voitures par exemple sinon ça aura une mauvaise odeur.

Arthur Da Silva, responsable d'une entreprise de nettoyage

 

Massimo Di Vincenzo est technicien d'entretien dans une autre société de Saint-Pierre spécialisée aussi dans le nettoyage.

À lire aussi : Face à la pénurie d'eau qui se profile, la mairie de Saint-Pierre prend un arrêté pour limiter les usages

Pour économiser au maximum l'eau potable, il a commencé par réduire la pression du pistolet de lavage. L'entreprise réalise également le recyclage de l'eau qu'elle utilise et souhaite ainsi participer "aux gestes éco-citoyens".

La machine à laver a plusieurs cycles donc il y a de l'eau sale qui va sortir donc ça on ne peut pas le récupérer par contre on récupère l'eau de rinçage que l'on utilise ensuite pour laver l'extérieur des véhicules.

Jean-Baptiste Sandoz, responsable d'une entreprise de nettoyage

 

Autre méthode appliquée par l'entreprise, le pompage d'une eau qui arrive de la montagne et qui s'écoule dans la mer. Elle est extraite dans un bassin situé non loin de l'ancienne usine de la SPEC. L'entreprise procède ensuite au traitement de l'eau vaseuse.

On branche une batterie de véhicule de 12 volts pour faire fonctionner la pompe qui remplit le réservoir d'eau.

Jean-Baptiste Sandoz, responsable d'une entreprise de nettoyage

 

Pour l'heure, la situation est dans le rouge. Et les précédents relevés enregistrés par les agents de la régie eau et assainissement de la ville de Saint-Pierre ne sont pas rassurants. Le 28 septembre dernier, une surconsommation de 16 000 litres d’eau a été mesurée par heure en plus des 30 000 litres consommés habituellement. 

Le reportage de Karim Baila et de Flavie Bry.