Lancement de la plateforme de recherche scientifique à Saint-Pierre et Miquelon

sciences
scientifique recherche
Image d'illustration

La Plateforme inter-disciplinaire internationale de recherche d’enseignement supérieur en zone subarctique (PIIRESS) va centraliser les données scientifiques collectées à Saint-Pierre et Miquelon. 

Mylène Tesson a débuté son travail de création de plateforme de recherche scientifique, il y a plus d'un an. C'est un projet initié par l'Etat, en partenariat avec l'Université de Bretagne Occidentale, de l'Ifremer et de la CACIMA qui a mené à ce nouvel outil scientifique.

Un nouveau souffle pour la recherche scientifique

 

Et c’est grâce à une stratégie bien ficelée que Mylène Tesson et ses partenaires ont réussi à décrocher des financements interministériels dans le cadre du plan "innovation outre-mer".
Un projet qui a été choisi parmi 29 dossiers déposés en outre-mer pour une première étape financée à hauteur de 100 000 euros. Selon Mylène Tesson, "il y a une belle dynamique scientifique à Saint-Pierre et Miquelon, il y a des biologistes marins, des archéologues, des géographes, des économistes, qui travaillent sur le territoire". Mais la préfiguratrice constate que contrairement à d’autres territoires ultramarins il n’y a pas d’université à St Pierre et Miquelon.

 C’était un constat et un besoin de la part de la population, afin d'éviter que les chercheurs viennent et qu’ils ne repartent avec leur recherche, sans retombées pour l’archipel. Le but est donc de centraliser le travail et de donner accès à toutes ces recherches pour la communauté scientifique et la population.

Mylène Tesson - Responsable de la plateforme scientifique

 

En plus d'une valeur d'utilité publique, ce projet va permettre l’embauche de deux personnes localement, pour un emploi de responsable de la plateforme de recherche et un co-responsable.

Le co-responsable sera en charge de la médiation scientifique, pour faire le lien avec les écoles, les entreprises et plus largement tous les acteurs locaux.

À lire aussi : Une future plateforme de recherche pour regrouper les données scientifiques de l'archipel

Un outil au service de l'économie locale

 

Denis Detcheverry ancien sénateur et maire de Miquelon-Langlade sera le président de cette association, il reprend ainsi une mission qu’il s’était donnée lorsqu’il était élu, et qui représente pour lui un enjeu de dévelopement économique.

On a un potentiel de développement à Saint Pierre et Miquelon qui n’est ni cerné ni quantifié. Ces études vont nous servir à savoir où on va, ce qu’on a autour de nous et comment on peut se servir de ces recherches. Le but étant de ne pas faire que de la recherche fondamentale, mais aussi de la recherche appliquée au service des entreprises qui font aussi partie de la plateforme à travers la Cacima. Et ainsi mettre en application les données récoltées au profit du développement économique de l’archipel.

Denis Detcheverry - Président de la PIIRESS

 

Des partenaires de taille 

 

L’association est composée de plusieurs entités, les scientifiques avec les différents partenaires universitaires, les élus qui représentent le territoire, les associations et les entreprises. A l'exemple de la Métropole où le pôle mer Bretagne est associé à de nombreuses entreprises bretonnes.

Ce qui est intéressant, c’est son côté international. C’était difficile pour Saint-Pierre et Miquelon d’évoluer seul dans ces domaines, mais nous avons maintenant des partenaires d’envergure, dont l’Université du Québec qui réunit plusieurs établissements universitaires. Mais aussi en métropole, avec l’Université de la Rochelle ou le Muséum d’histoire naturelle.

Denis Detcheverry - Président de l'association PIIRESS

 

Lien de la plateforme : Plateforme de recherche scientifique