Le Saint-Pierrais Corentin Venot rejoint l'équipe de tennis de l'université Eastern Florida

tennis saint-pierre (spm)
courts tennis eastern florida state college
Corentin Venot pourra profiter des installations de l'université ©Eastern Florida State College

Le jeune tennisman saint-pierrais Corentin Venot vient d'accomplir un de ses rêves en rejoignant les rangs de l'équipe de tennis d'une université américaine.

Le tennis comme une passion. Une passion qui a mené Corentin Venot loin, très loin. À seulement 19 ans, le sportif saint-pierrais a rejoint les bancs de l'université Eastern Florida State College de Melbourne en Floride, pour y poursuivre des études de spécialisation en ressources humaines, mais aussi pour faire virevolter la balle jaune au sein de l'équipe universitaire. Le jeune homme s'adapte tranquillement.

Des séances de deux heures par jour

 

"Pour l'instant, c'est beaucoup de la remise en forme parce qu'on est beaucoup à venir d'Europe, et avec le confinement on a pas pu jouer" explique Corentin. "Mais là, ça commence à être sérieux, on a une séance de deux heures par jour, et ça va augmenter avec le temps". Le tennisman a rejoint une équipe de dix autres joueurs, avec une première rencontre prévue le 30 janvier prochain. "Il va falloir se remettre dedans. Je pense que le niveau que j'avais cet été me permettra de jouer, mais là c'est pas du tout pareil. C'est pas les mêmes conditions, pas le même rythme, je n'ai plus l'habitude. Mais je ne suis pas le même à être dans ce cas-là" souligne-t-il. 

Bercé par le tennis depuis le plus jeune âge 

 

Classiquement, le tennis lui a été transmis grâce à son père Philippe. Il a rejoint l'association Saint-Pierre Tennis Action à l'âge de sept ans puis aura peaufiné son jeu dans l'équipe Daniel Contet à Villeneuve-Loubet entre 2017 et 2020. Trois ans pendant lesquels Corentin a multiplié les coups droit, les revers, et les tournois à Biarritz, avant de s'envoler pour le pays de l'oncle Sam. 

"La team Daniel Contet, ça m'a beaucoup aidé. Etre validé par un organisme comme celui-ci, connu aux Etats-Unis, ça donne de la crédibilité. La tournée à Biarritz m'a permis d'obtenir le classement qui m'aide à payer un peu moins mes frais de scolarité". 

Plébiscité par ses anciens entraîneurs et par sa mère

 

Un parcours suivi de très près par ceux qui l'ont formé au tennis. "C'est quelqu'un qui a bien réussi la première partie de son parcours, puisque l'objectif était d'atteindre un solide niveau de seconde série, pour ensuite avoir accès aux universités américaines" s'exprime Jean-Louis Légasse, professeur de tennis. "C'est une vraie source de motivation, de progrès et d'expérience humaine pour lui". Pour Jean-Louis, ça peut aussi donner de l'envie aux jeunes saint-pierrais qui voudraient suivre un parcours analogue. 

Mais sa première fan, c'est bien Anne, sa maman, soulagée qu'il ait pu démarrer ce séjour formidable. "A cause du Covid, on était inquiet avec son père. Il devait arriver au mois d'août dernier". Elle soutient que l'objectif principal, "c'est qu'il s'épanouisse, avant de devenir un joueur de tennis professionnel. Mais Corentin a toujours voulu faire quelque chose dans le sport, depuis tout petit" clame-t-elle, souriante. 

Le jeune saint-pierrais et ses coéquipiers affronteront jusqu'en mai prochain des équipes universitaires américaines et espèrent ainsi remporter le championnat national. 

Le portrait de Corentin Venot dressé par Marie-Paule Vidal