Législatives 2022 : Patrick Lebailly "est prêt à défendre les dossiers de l'archipel à l'Assemblée nationale"

élections
Patrick Lebailly
Patrick Lebailly, candidat "Ensemble pour construire" aux législatives 2022 ©SPM LA PREMIERE
Le candidat "Ensemble pour construire" pour les élections législatives 2022, Patrick Lebailly, était l'invité du JT de Saint-Pierre et Miquelon la 1ère. Il répondait aux questions de Linda Saci-Cautain.

Patrick Lebailly, gestionnaire de paie à l'Education nationale, membre du mouvement "Ensemble pour construire" depuis 1995,  s'il est élu député, il souhaite mettre à profit son expérience dans le monde de la politique pour travailler et défendre les dossiers de Saint-Pierre et Miquelon à l'Assemblée nationale.

Lors de son intervention dans le journal télévisé, plusieurs points ont été abordés par le candidat.

  • L'arrêt de la dégressivité de l'indemnité temporaire de retraite. Il s'agit d'un dispositif pour les fonctionnaires retraités en territoire ultramarin. Pour Patrick Lebailly, cette mesure est "une indemnité prison". Son souhait est de réfléchir au futur dispositif pour augmenter le pouvoir d'achat dans l'archipel. 

 

  • Le candidat souhaite travailler sur un amendement concernant la méthode de calcul du droit de l'indemnité chômage pour les travailleurs saisonniers. Une loi nationale où "Saint-Pierre et Miquelon peut faire exception".

 

  • Augmenter le SMIC de façon progressive "tout en anticipant l'inflation".

 

  • En ce qui concerne l’attractivité du territoire, Patrick Lebailly "mise sur la stratégie arctique", longtemps portée par Karine Claireaux également. Une stratégie qui passe par la réhabilitation et le développement des ports de Saint-Pierre et Miquelon. Selon le candidat "il faut se rapprocher du gouvernement pour connaître les ambitions maritimes de la France".

 

  • Le projet de loi sur la transition énergétique est aussi un dossier prioritaire pour le candidat "Ensemble pour construire".  Si la France a pour projet d'instaurer un chèque énergie qui va être distribué aux français. Comme le territoire n'est pas inscrit dans le dispositif, le souhait de Patrick Lebailly serait "de passer par un amendement ou s'il n'est pas trop tard de rajouter un article pour que Saint-Pierre et Miquelon soit intégré à ce chèque énergie".

 

  • Intégrer la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire pour trouver des solutions aux problématiques de Saint-Pierre et de Miquelon face aux risques littoraux ainsi que pour la prévention et la protection du trait de côte.