Les familles des marins du navire Douala sur les traces du naufrage

patrimoine
Le Douala
Le Douala
Le 21 décembre 1963, le cargo Douala sombre au large de Terre-Neuve. Parmi les 29 membres d’équipage, deux Saint-Pierrais Étienne Rebmann et Michel Roulet, décédé dans le naufrage. Aujourd’hui, les proches des marins rassemblent les archives relatives au Douala.

"Pour que rien ne se perde", tel est le credo des familles des marins qui ont survécu ou péri dans le naufrage du Douala, le 21 décembre 1963. À Saint-Pierre, Michelle Luberry et Denise Telechea se battent pour rassembler les documents, articles ou témoignages relatifs au cargo Douala, qui a sombré en mer en 1963.

À lire aussi : Rescapé du Douala, le Saint-Pierrais Etienne Rebmann raconte le naufrage

En décembre 1963, le cargo Douala compte à son bord 29 marins, dont Étienne Rebmann et Michel Roulet, deux Saint-Pierrais. Le premier est engagé sur le bateau d'une compagnie marseillaise en tant que maître d'hôtel, le second est officier, second-lieutenant.

Dans la nuit du 21 décembre 1963, le Douala est pris dans une tempête. Il sombre au large de Burgeo à Terre-Neuve. Michel Roulet perd la vie, Étienne Rebmann est secouru par un avion de reconnaissance de la Royal Air Force, après 27 heures de calvaire.

Tout commence en 2013, lorsque Denise rencontre Étienne Rebman. L'ancien marin lui transmet un classeur, dans lequel il a rassemblé des documents relatifs au cargo. Denise Telechea les publie sur un réseau social, elle reçoit alors beaucoup de témoignages concernant le Douala...
 

Le reportage d'Allison Audoux et Anastasia Laguerra :