À Miquelon, l'histoire de la plus ancienne tombe de l'archipel, celle de la baronne de l'Espérance

religion miquelon-langlade
A Miquelon, l'histoire de la plus ancienne tombe de l'archipel, celle de la baronne de l'Espérance
©SPM la 1ère
Au cimetière de Miquelon se trouve la plus ancienne tombe de l'archipel. Sous un énorme bloc de granit rose repose Anne-Claire du Pont de Renon, aussi appelée Baronne de l'Espérance. 
Au milieu du cimetière de Miquelon trône la tombe de la baronne de l'espérance, Anne-Claire du Pont de Renon. 
 

"Elle est arrivée avec son époux en 1763. Le baron de l'Espérance était alors commandant de Miquelon pour le roi et elle est décédée le 21 mai 1770 à Miquelon" 

Pascale Coste, présidente de l'association Miquelon Culture Patrimoine


Classée aux Monuments historiques en 2011, cette pierre tombale en granit rose avait été restaurée en 1995. 
 

"Les inscriptions s'effacent "


Son mari était chargé par le roi de réorganiser la présence française sur l'archipel. Le décès de la baronne de l'Espérance est répertorié dans le registre des archives national d'outre-mer. Le temps et les aléas climatiques ont laissé des traces sur la tombe. "On voit quand même que les inscriptions s'effacent un peu", ajoute Pascale Coste. 

Le reportage de Clémentine Baude :
 
©saintpierremiquelon
Les Outre-mer en continu
Accéder au live