publicité

Un avion d'Air Saint-Pierre immobilisé à cause d'un goéland

Le Cessna F406 se retrouve cloué au sol pour plusieurs semaines après avoir heurté un oiseau au décollage de Saint-Pierre vers Miquelon. Si l'incident fut sans gravité pour le pilote et ses passagers, il s'agit désormais de réparer les dégâts.

© SPM La 1ère
© SPM La 1ère
  • Par Mathias Raynaud
  • Publié le , mis à jour le

Le Cessna F 406 d'Air Saint-Pierre n'est pas prêt de reprendre les airs. A l'origine, c'est un choc que le pilote n'a peut-être même pas ressenti ce lundi 1er octobre.

Au décollage de Saint-Pierre vers Miquelon, un goéland heurtait l'arrière de son appareil occasionnant des dégâts qui se révéleront délicats à réparer sur place.

Les rotations vers Miquelon pénalisées


Si ce type d'incident est redouté, il s'avère souvent sans gravité, mais cette fois-ci l'empannage arrière nécessite des réparations spécifiques. Un travail de précision qui nécessitera la venue d'un expert sur le territoire.

Cette mésaventure intervient alors que l'autre appareil de la compagnie, un ATR 42, est en maintenance pour une révision obligatoire de ses moteurs, ce qui devrait pénaliser les rotations pour Miquelon dans les prochaines semaines.

Retrouvez ci-dessous les explications de Flavie Bry et Claudio Arthur.

Un avion immobilisé à cause d'un goéland


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play