publicité

Disparus en mer pendant 48h, Danielle et Jean-Maurice sont sains et saufs

Ils ont été retrouvés sains et saufs. Danielle Lebollocq et Jean-Maurice Jouquand, portés disparus depuis jeudi au large de Miquelon, ont été retrouvés en début d'après midi. Leur embarcation a été localisée par l'un des avions canadiens qui participaient aux opérations de recherches.

A 16h20 ce samedi, les sauveteurs canadiens ont rapatrié les deux naufragés à Saint-Pierre © ALB
© ALB A 16h20 ce samedi, les sauveteurs canadiens ont rapatrié les deux naufragés à Saint-Pierre
  • Par Angélique Le Bouter
  • Publié le , mis à jour le
Il est 16h20, ce samedi après-midi, quand l’hélicoptère Cormoran des garde-côtes canadiens se pose à l’aéroport de Saint-Pierre. A son bord, deux rescapés. Danielle Lebollocq et Jean-Maurice Jouquand descendent, à pied, de l'appareil. Accueillis par le préfet de l'archipel, la sénatrice Karine Claireaux et des gendarmes, ils sont aussitôt transportés, en ambulance, à l'hôpital François Dunan de Saint-Pierre. 

A sa sortie de l'établissement, Jean-Maurice Jouquand exprime son soulagement à Mathias Raynaud et Jason Pupier : 
Jean-Maurice Jouquand raconte ces deux jours, perdus en mer


Un heureux dénouement après 48h d'inquiétude
Les deux naufragés ont été repérés par un avion canadien de type Aurora, équipé d'une caméra infrarouge et venu tout spécialement de Gander pour les recherches. Profitant d'une rare éclaircie, les sauveteurs ont pu localiser l'embarcation et avertir leurs collègues. A l'aide des coordonnées GPS qui lui ont été fournies, le pilote de l'hélicoptère Cormoran Search and Rescue fait aussitôt route vers les naufragés. 

A bord de l'appareil, six personnes : deux pilotes, un ingénieur et des techniciens de recherches et sauvetage des forces armées canadiennes. Après une évaluation médicale, l'équipe prend la décision d'hélitreuiller les deux naufragés. Depuis le Cabestan, qui patrouillait, lui aussi, au nord de Miquelon, Marie Delautre-Piwonski, une infirmière, peut flimer l'opération. Des photos ont également été postées sur les réseaux sociaux. 
La coopération des sauveteurs canadiens

C'est Luc Coates qui pilotait l'hélicoptère qui a ramené Danielle et Jean-Maurice sur la terre ferme. Capitaine dans l'escadron de recherches et sauvetage 103 des forces aériennes canadiennes à Gander, il raconte, sur le tarmac de l'aéroport, l'opération d'hélitreuillage des deux naufragés : "ils ont dû nager 3 ou 4 mètres car l'hélicoptère ne pouvait pas s'approcher trop. Mais tout s'est bien passé, ils étaient heureux.

A bord de l'hélicoptère qui a rapatrié les deux rescapés vers Saint-Pierre, une équipe de six sauveteurs et beaucoup d'équipement médical pour parer à toutes les éventualités © ALB
© ALB A bord de l'hélicoptère qui a rapatrié les deux rescapés vers Saint-Pierre, une équipe de six sauveteurs et beaucoup d'équipement médical pour parer à toutes les éventualités


Luc Coates est le pilote de l'hélicoptère Cormoran qui a ramené Danielle et Jean-Maurice à Saint-Pierre © ALB


Dès vendredi, les sauveteurs canadiens sont venus épauler les équipes de Saint-Pierre-et-Miquelon. "On connait bien la SNSM. Enrique Perez est toujours disponible pour s'entrainer avec nous. C'est bien quand on peut rendre la faveur", explique Luc Coates. C'est d'ailleurs la vedette de la SNSM qui devait rappatrier, à Miquelon, la petite embarcation empruntée par Danielle et Jean-Maurice pour partir en mer.

Regadez le reportage d'Angélique Le Bouter et Jason Pupier, à l'arrivée de l'hélicoptère Cormoran à Saint-Pierre : 

Après deux jours en mer, les rescapés ont été rapatriés à Saint-Pierre


Un important dispositif de recherches sur l'eau, la terre et dans les airs
Tout au long de la journée, le dispositif de recherches est monté en puissance sur l'eau, dans les airs et à terre. Au total, une quinzaine de bateaux ont ratissé une large zone à l'ouest de Miquelon. A terre comme sur la mer, des volontaires ont aidé les secouristes dans un grand élan de solidarité. 

Regardez le reportage, à Miquelon, de Linda Saci et Flavie Bry : 
A Miquelon, les recherches se sont poursuivies jusqu'à l'heureux dénouement


Le soulagement
C'est finalement par un message de la préfecture que la bonne nouvelle est, officiellement, arrivée. Tout comme le maire de Miquelon, Jean de Lizarraga, le préfet salue le travail de l'ensemble des forces mobilisées, des services de secours et des volontaires qui ont prêté main-forte tout au long de ces 2 jours d'intenses recherches. 


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play