Franck Detcheverry : « La mairie de Miquelon-Langlade investit beaucoup, mais nos marges de manœuvres sont faibles »

fonction publique miquelon-langlade
detcheverry zoom
Le maire de Miquelon-Langlade a répondu par appel vidéo, en direct depuis le village. ©SPM la 1ère
Franck Detcheverry, le maire de la commune de Miquelon-Langlade était l’invité du journal télévisé de SPM la 1ère, ce mardi 18 janvier 2022. Il s’est notamment exprimé sur le projet de boulangerie ainsi que les principaux travaux en cours.

Une boulangerie pour le village

 

Une nouvelle étape est franchie pour le projet de construction d'une boulangerie. En effet, la consultation pour un marché de travaux vient d'être lancée par le biais de la SPL Archipel Aménagement. Les travaux coûtent 1 100 000 €, et comme la collectivité territoriale n’a pas souhaité participer, il a fallu revoir l’envergure du dossier. Pour le maire du village, le projet semble enfin se concrétiser avec cette nouvelle étape.

On arrive au bout du projet. Normalement tous les feux sont au vert pour que ça démarre sur les chapeaux de roue !

Franck Detcheverry, maire de Miquelon-Langlade

 

La municipalité espère que les entreprises répondront favorablement à cet appel. Elles ont jusqu'au 18 février pour se positionner.

L’objectif est de commencer les travaux au mois d’avril. L’ultime étape sera le recrutement d'un boulanger. La mairie n’a pas encore établi de prises de contact pour le moment. En attendant, elle consolide le dossier afin qu’il soit le plus attractif possible.

La réfection de bâtiments municipaux

 

Autre chantier important à venir pour la commune : des travaux d'étanchéité et de réfection de façades. Trois marchés concernent trois bâtiments : le foyer Sœur Madeleine, l'usine des produits de la mer, et l'usine de traitement d'eau portable.

Là aussi, la consultation publique est lancée pour ce projet d’environ 500 000 €. La municipalité espère un début des travaux idéalement au printemps prochain.

Les travaux doivent démarrer le plus vite possible, car l’argent vient du plan de relance de l’Etat.

Franck Detcheverry, maire de Miquelon-Langlade

 

Ainsi, comme l'exige le contrat, les crédits doivent être dépensés avant la fin d’année 2022. La situation presse donc, mais Franck Detcheverry a confiance.

L'amélioration de l’abattoir  

 

Des crédits ont aussi été obtenus pour l'abattoir du village. Ce projet d’amélioration est toujours en étude et constitue, quant à lui, une enveloppe évaluée à environ 1 000 000 d’euros.

Pour l’instant, 625 000 € ont été trouvés par la municipalité. Celle-ci compte de nouveau solliciter l'aide financière de la collectivité territoriale. Mais pour cela, le maire de la commune est bien conscient qu’il va falloir, là aussi, consolider le dossier afin de convaincre son interlocuteur... 

Il y a des améliorations à apporter à cette structure, ce n’est pas juste la réparation d’erreurs du passé.

Franck Detcheverry, maire de Miquelon-Langlade

 

La construction de nouvelles habitations

 

Le maire de Miquelon-Langlade s’est également exprimé au sujet de la difficulté qu’éprouvent certains habitants pour construire dans le village.

Je suis désemparé devant les jeunes qui viennent me voir à la mairie… Ils me demandent des terrains pour s’installer au village. Malheureusement, la mairie de Miquelon n’a aucun terrain à leur proposer…

Franck Detcheverry, maire de Miquelon-Langlade

 

Toujours en ce qui concerne l'aménagement urbain, un « atelier des territoires » va être lancé prochainement. La commune va bénéficier pour cela d'un accompagnement technique et financier de l'Etat. Objectif : formuler des propositions concrètes d'ici huit mois. Est notamment imaginé un projet d’éco-quartier sur Miquelon.

Une première réunion publique ainsi que la constitution d'un panel de citoyens est prévu d’ici la fin du mois.

Retrouvez l’intégralité de l’entretien avec Franck Detcheverry ci-dessous :

©saintpierreetmiquelon