Les recherches se poursuivent pour retrouver deux personnes disparues en mer au large de Miquelon

disparition miquelon-langlade
Avion Cessna
Un avion Cessna doit décoller ce vendredi pour compléter les recherches maritimes et terrestres déjà engagées ©DR
Les recherches continuent, au large de Miquelon, pour tenter de retrouver les deux personnes disparues, à bord d'une embarcation lègère. Outre les moyens maritimes et terrestres mis en place dès hier soir, un avion Cessna doit décoller, ce vendredi midi, afin d'essayer de les localiser. 
Les recherches se sont poursuivies toute la nuit, au large de Miquelon, mais toujours aucune nouvelle des deux personnes portées disparues depuis hier soir. Le brouillard complique fortement les opérations. 

Ce vendredi, dès que la météo le permettra, des moyens aériens seront mis en place. L'avion Cessna d'Air Saint-Pierre devrait décoller de l'aéroport, afin de scruter la zone depuis les airs et tenter de localiser l'embarcation.

Déjà des recherches maritimes et terrestres
Les opérations ont commencé dès hier soir, quand les gendarmes, les sapeurs-pompiers et la SNSM ont engagé des moyens de recherches, aussi bien sur terre que sur mer.

Des habitants de Miquelon ont également pris la mer à bord de leur propres embarcations, à l'image du maire de Miquelon-Langlade, Jean de LizarragaLe travail de localisation est rendu difficile par la brume, la visibilité étant quasi nulle.
 
Une cellule opérationnelle a été mise en place à la préfecture pour coordonner ces opérations. Le Préfet a sollicité des moyens nautiques canadiens qui ont été engagés sur zone dès le début de la nuit dernière. 
©saintpierremiquelon

Une disparition inquiétante
Deux personnes ont disparu, hier soir, alors qu'elles naviguaient à bord d'une embarcation légère. Selon la préfecture de Saint-Pierre et Miquelon, elles se trouvaient alors, "très probablement", au large du Cap du Nid à l'Aigle, au nord de Miquelon.

Âgées d'une soixantaine d'années, elles seraient sorties en tenues légères, compte tenu du beau temps qui régnait sur l'archipel, hier en fin d'après-midi. Un dernier contact, par téléphone, a été établi vers 18h jeudi, entre l'une des personnes portées disparues et un proche resté à terre.

Surprises par la levée d'un épais brouillard en fin de journée, ces deux personnes ne sont pas parvenues pas à retrouver leur route. Aussitôt avertie, la gendarmerie a engagé les recherches, avec l'aide de la SNSM. 
Vedette SNSN
La vedette de la SNSM a amorcé des recherches dès hier soir ©DR
 
Une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte. Ecoutez le Lieutenant-Colonel Philippe Musset, commandant de la gendarmerie. Il était au micro d'Emilie Boulenger ce vendredi matin : 

Lieutenant-Colonel Philippe Musset


Dès hier soir, le Lieutenant-Colonel Philippe Musset répondait aux questions de Mathias Raynaud et Flavie Bry : 
©saintpierremiquelon
Le numéro du centre opérationnel est le 41 71 27 ou le 41 71 29. Pour télécharger le communiqué de la préfecture concernant les moyens de recherches déployés par les autorités :  

Communiqué préfecture disparition