Les résidus du brassage de la bière s'offrent une seconde vie à Miquelon

artisanat miquelon-langlade
brasserie miquelon dreches
©SPM la 1ère

À Miquelon, les drêches, ces céréales imbibées d'eau résultant de la fabrication de la bière, sont récupérées depuis quelques mois pour fertiliser les terres et faire des pains spéciaux. D'autres idées et partenariats sont à l'étude.

Laura Bertrand est gérante d'une société spécialisée dans la fabrication de bière artisanale à Miquelon. Pour pouvoir préparer son breuvage, elle utilise de l'orge qui est récupéré une fois la bière brassée.

Qu'est ce que sont les drêches ?

 

Ce sont des résidus issus du brassage des céréales, généralement utilisés par les agriculteurs pour nourrir leurs bêtes. 

À lire aussi : À Saint-Pierre, un compost municipal pour remplacer les engrais chimiques

Près d'une tonne de drêches est générée par la brasserie chaque mois. Les céréales sont ensuite récupérées par le maraîcher de la commune pour "engraisser" ses jardins, mais aussi par un boulanger de Saint-Pierre qui l'incorpore dans son pain. Ce pain très spécial est né dans l'esprit de Laura Bertrand et la population peut le déguster depuis huit mois maintenant. Certains particuliers s'en servent aussi pour nourrir leurs volailles. Lorsque les terrrains sont secs en été, les drêches servent aussi à garder les sols humides. Cette matière première a bien sur également d'autres qualités.

Pour tout savoir sur l'utilisation des drêches, voyez ce reportage signé Hélène Corbie :