publicité

La volière des îles obligée de jeter sa production à la décharge

Depuis un peu moins d'un mois, l'éleveur Franck Detchéverry se voit contraint de jeter à la décharge une partie de sa production d'œufs.  Il n'arrive pas à écouler sa marchandise sur le marché local. 

© SPM la 1ère
© SPM la 1ère
  • Par Frédéric Lahiton
  • Publié le
Jusqu'à 350 œufs par jour tout simplement jetés à la poubelle, c'est la triste réalité que vit depuis un mois Franck Detchéverry. L'éleveur de la volière des îles ne parvient pas à écouler sa production dans les différents commerces locaux.
Sur les réseaux sociaux, nombreux sont ceux qui ont apporté leur soutien au producteur de Miquelon. Il y a deux ans, Franck Detchéverry avait décidé de doubler son cheptel de poules pour satisfaire la demande locale et par la même occasion voir les importations d'œufs canadiens diminuer.

Voyez ce reportage préparé par Guillaume Desmalles et Jérôme Anger.
La volière des îles obligée de jeter sa production à la décharge

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play