Yannick Cambray et Karine Claireaux en désaccord sur la gestion de la mairie de Saint-Pierre pendant la crise

élections
Yannick Cambray vs. Karine Claireaux
Yannick Cambray a demandé à la maire sortante de lancer les financements de projets soutenus par la liste Cap sur l'Avenir. ©SPM la 1ère
Un mois après son élection, Yannick Cambray ne peut toujours pas appliquer son programme. La tête de liste élue aux dernières municipales a interpellé le 17 avril la maire sortante de Saint-Pierre Karine Claireaux, toujours en poste en raison du confinement. Elle lui a répondu sur notre antenne.
Il refuse d'attendre la fin du mois de mai pour mettre son programme en application. Yannick Cambray, en tête de la liste victorieuse (Cap sur l'Avenir) aux municipales a demandé vendredi 17 avril à la maire sortante Karine Claireaux de lancer dès à présent les projets qu'il souhaite mettre en place avec son équipe. 

À lire aussi > Conséquences du coronavirus : la ville de Saint-Pierre entre deux maires

Rénovation du foyer Marie Lescamela et de la caserne Daguerre, transports en commun, reconduction du projet de hangar à sel, lancement de travaux eau et assainissement dans les secteurs Blaison et Surcouf, étude sur la mise en place de jeux sur l'étang de Savoyard... Les priorités de l'homme politique sont listées dans une lettre adressée à la municipalité en place. "Ce sont les projets que nous aurions voulu lancer, si on avait été élus dès le 20 mars dernier" a précisé Yannick Cambray, invité du journal télévisé de SPM la 1ère le 20 avril. Il souhaite notamment que des demandes de financement soient effectuées, le cas échéant, pour être en mesure d'agir dès l'arrivée de la nouvelle équipe à la mairie. 
 Pourquoi ne pas attendre d'être investi ? "Parce que le temps tourne", estime l'élu. "Ici la saison du travail à l'extérieur, et du BTP en particulier, est très courte." Il assure avoir déjà tenté de mettre lui-même en place certains projets, sans avoir la même latitude que la maire sortante, qui gère actuellement les affaires courantes de la municipalité.
 

"J'ai commencé à négocier. Mais on n'est rien, parce qu'on n'est pas aux commandes de la mairie, donc c'est difficile à gérer." - Yannick Cambray, tête de liste Cap sur l'Avenir


Dans sa lettre, il rappelle que sa liste, Cap sur l'Avenir, a remporté les dernières municipales avec 61 % des voix. Dans cette optique, il enjoint Karine Claireaux de mettre en place "un cadre consensuel et respectueux des nouvelles orientations politiques impulsées par la liste gagnante". Il demande également à rencontrer les équipes municipales rapidement. 
 
©saintpierremiquelon

 

Des projets dont elle "ne veut pas être responsable"


La maire sortante a répondu à Yannick Cambray le 21 avril dans une lettre et s'est exprimée au journal de 20 h de Saint-Pierre et Miquelon la 1ère.
 
Elle ne voit pas d'inconvénients à travailler sur les dossiers déjà en cours, comme la rénovation du foyer Marie Lescamela, mise en place sous son mandat. "C'est notre équipe qui a lancé la première phase des travaux, la seconde phase était prévue et les demandes de financement ont déjà été faites", a-t-elle affirmé. "Il n'y a pas de problème sur ce point." Les demandes de financement concernant l'eau et l'assainissement des quartiers Surcouf et Blaison ont déjà été envoyées, selon elle. Les délibérations sur le sujet ont été jointes à sa réponse. Un avenant sur le hangar à sel a également été signé. 
 

"L'équipe actuelle n'a pas attendu Cap sur l'Avenir et les élections pour préparer les dossiers d'investissement 2020 [...] et procéder aux demandes de subventions, donc votre 'liste à la Prévert' me semble assez inopportune." - extrait de la lettre réponse de Karine Claireaux


En revanche, Karine Claireaux ne souhaite pas lancer de nouveaux projets, comme celui sur les transports en commun, avec lequel elle n'est pas en adéquation. "J'ai une certaine responsabilité si j'avance sur des projets qui ne sont pas les miens. À un moment donné, on pourrait se retourner contre moi s'il y avait un problème."

À lire aussi > Municipales 2020 : quelles spécificités à Saint-Pierre et Miquelon ?

La femme politique s'est dite en faveur d'une rencontre entre la tête de liste de Cap sur l'Avenir et le personnel de la mairie. Une invitation dans ce sens a été envoyée à Yannick Cambray dès le 30 mars, selon elle. Dans sa lettre-réponse du 21 avril, elle appelle ce dernier à lui envoyer ses disponibilités au plus vite. "Dans la mesure où on est maintenant en phase et qu'on veut tous une réunion", a conclu Karine Claireaux sur SPM la 1ère, "j'espère qu'elle va pouvoir se dérouler rapidement."
 
©saintpierremiquelon
Les Outre-mer en continu
Accéder au live