publicité

Le nouveau conseil consultatif des pêches va-t-il changer la donne à Saint-Pierre et Miquelon ?

Annick Girardin a visité l’unité de traitement du concombre de mer à Saint-Pierre. Dans l’après-midi, elle a lancé la création du Conseil consultatif d'orientation des pêches. La ministre des Outre-mer  mise sur "l’économie bleue" pour développer l’archipel.

Visite dans l'unité de traitement des holothuries © CB
© CB Visite dans l'unité de traitement des holothuries
  • SPM 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Le concombre de mer n’ouvre pas vraiment l’appétit à première vue, mais il redonne espoir à Saint-Pierre et Miquelon dans sa vocation maritime. La ministre des Outre-mer a donc visité la nouvelle unité de transformation des holothuries et s’est félicitée de cette nouvelle activité à Saint-Pierre.

Conseil consultatif des pêches

Un peu plus tôt, se sont réunis à la préfecture les représentants de l’Etat, de la collectivité, de la CACIMA, le délégué IFREMER mais également des professionnels de la pêche artisanale comme de la pêche industrielle. L'occasion d'installer le conseil consultatif d'orientation des pêches. Cet organe semble faire l'unanimité et redonne espoir aux acteurs. Les explications d’Emilie Boulenger et Claude Leloche de SPM 1ère :
Optimisme de la filière pêche ?

Plus d'optimisme

L’installation de ce Conseil consultatif d’orientation des pêches est donc avant tout un symbole fort dans un secteur en plein bouleversement. Entre le dynamisme nouveau insufflé par l’arrivée du groupe Le Garrec, le début de la diversification localement et l’Organisation professionnelle des pêcheurs artisans qui se structure, les acteurs du secteur peuvent envisager l’avenir avec plus d’optimisme.

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play