En ouvrant son atelier de poterie, la Saint-Pierraise Carine Paturel a fait d'une passion sa nouvelle vie

portraits
poterie
Il n'y a pas d'âge pour changer de vie. A 56 ans Carine Paturel a sauté le pas de la reconversion professionnelle. L'enseignante spécialisée à laissé les salles de classe pour monter son atelier de poterie et de céramique.
Carine Paturel découvre la poterie il y a quelques années lors d'un séjour à Montréal. Lorsqu’elle décide il y a 3 ans de passer à autre chose, cet art s’impose à elle comme une évidence. Les démarches commencent. Carine Paturel part se former grâce au conseil territorial à Vannes, en Bretagne. Au bout d'un an elle décroche son CAP de céramiste potier et change de vie.
 
poterie
A 56 ans Carine Paturel a décidé de faire d'une passion sa profession

Carine Paturel travaille le grès. Elle affectionne plus particulièrement cette matière pour son côté brut mais aussi harmonieux. Carine aime les arrondis et tout ce qui rappelle la nature et la mer. En chimiste amateur elle crée elle-même ses émaux, c'est-à-dire les couleurs que l'on pose ensuite sur la terre crue. Bien évidemment elle se sert des trésors de l’archipel pour créer des pièces uniques. La terre de Langlade, les cendres de sa cheminée, les carapaces de homard ou encore les coquilles Saint-Jacques, Carine est en quête d'authenticité.
 
poterie
La terre de Langlade, une matière unique et authentique

D'autres projets

Autrefois enseignante spécialisée, il lui tient aussi à cœur de partager et transmettre son savoir et son art. Son petit atelier et sa petite boutique pourraient bien d’ici quelques années s’agrandir. Carine Paturel aimerait proposer des ateliers et des activités aux enfants. 

Claire Arrossaména et Charlotte Boniteau l'ont rencontrée
©saintpierremiquelon


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live