Plongée sous-marine : préparation du niveau 3 dans les eaux de Saint-Pierre

sport
Plongée sous-marine : préparation du niveau 3 dans les eaux de Saint-Pierre
©SPM la 1ère
Plonger à 60 mètres de profondeur et être capable de porter secours à un autre plongeur en difficulté : ce sont les compétences nécessaires à l'obtention du niveau 3 en plongée sous-marine. Entraînement en eaux profondes avec le club nautique saint-pierrais. 
Une session pratique de plongée commence toujours par un point théorique en intérieur. Le moniteur donne le programme aux plongeurs amateurs du jour : "On va chercher à valider l'épreuve d'assistance à 40 mètres !" 

Pour cet exercice, les quatre plongeurs se dirigent vers la rade de Saint-Pierre, un endroit idéal pour une immersion rapide. Anaïs et Damien suivent un stage pour passer leur niveau trois. Une des épreuves consiste à prévenir les incidents de plongée et être capable de venir en aide à son coéquipier. Ils vont devoir plonger jusqu'à 40 mètres et effectuer une remontée d'assistance. Cet exercice demande beaucoup de concentration. 
 

"Plus la plongée est profonde, plus la plongée est longue plus il faut qu'on soit attentifs. On observe les autres et au moindre signe de détresse (...) la prise en charge débutera avec une remontée." - Simon Mary, moniteur fédéral Club nautique saint-pierrais 
 


Communiquer sous l'eau 


Une fois sous l'eau dans l'immensité de l'océan, les plongeurs sont coupés du monde. Ils doivent pouvoir compter les uns sur les autres. Pour communiquer, ils ont appris des signes de base qui facilitent leurs échanges. Le niveau trois est le degré ultime pour les plongeurs amateurs. Il permet de descendre jusqu'à 60 mètres de profondeur en autonomie : le maximum en plongée à l'air comprimé. 
 

Découvrir l'écosystème marin 


Anaïs et Damien ont commencé la plongée en 2018 à Saint-Pierre et se sont passionnés pour la flore marine de l'archipel. 
 

"On sait que c'est un environnement très spécifique, parce que c'est un environnement arctique qu'on n'a pas forcément l'habitude de voir. Après, c'est dans l'eau froide donc la question du matériel est intéressante" - Damien Pognon, plongeur amateur 


Sa compagne, Anaïs est elle aussi fascinée par cet environnement : "Les fonds marins sont des écosystèmes nouveaux à découvrir, avec plein de belles choses à voir. C'est vraiment une motivation. Accessoirement, c'est un beau sport avec pas mal de technique, pas mal de matériel !". Malgré la température de l'eau, cet environnement encore méconnu fait partie de ce qui séduit ceux qui s'essaient à la plongée à Saint-Pierre et Miquelon. 

Le reportage d'Agathe Tournoux : 
©saintpierremiquelon
Les Outre-mer en continu
Accéder au live