Pour les 25 km de Miquelon, les marcheuses s’arment de bâtons et de détermination

athlétisme saint-pierre (spm)
Marcheuses batons
©SPM la 1ère

Les 25km de Miquelon, épreuve sportive phare de l’archipel, se tiendront dans un mois. Si les coureurs sont sous les feux des projecteurs, les marcheurs ont aussi une place importante. Un groupe de femmes avec des bâtons de marche dynamique seront sur la ligne de départ.

Un groupe de marcheuses se prépare pour les 25 km de Miquelon, qui auront lieu au mois de juin. Pascale Detre, coach sportive se charge de leur concocter des entraînements. Ces dames comptent bien donner la cadence.

Claire Arrossaména et Allison Audoux ont assisté à un entraînement :

 

Un entraînement assidu 

Au programme après l’échauffement, un test de VMA, afin que les marcheuses prennent connaissance de leur vitesse maximale aérobie, ce qui servira d’indicateur de leur forme et de leur allure. Les entraînements ont commencé au mois d’octobre, “vers fin février début mars on a fait un premier VMA”, détaille Pascale Detre. “Et là, elles vont voir qu’elles ont vraiment progressé.

Comme une partie des filles vont faire le relais des 25km et certaines les 25, ça permet de voir leur allure.

Pascale Detre

 

Mais l’objectif n’est pas de battre des records : “elles veulent surtout prendre du plaisir et voir si elles sont capables”, poursuit la coach. À raison de trois séances par semaine, elles se préparent avec assiduité. Patricia Detcheverry n’a jamais participé aux 25 km de Miquelon, mais le défi l’emballe car “on sent que c’est plus ouvert aux marcheurs que d’habitude”, estime-t-elle, en faisant référence à l’introduction du relais dans la course.

On est vraiment un groupe de copines qui se voient chaque semaine pour marcher, on a envie de montrer ça à tout le monde.

Patricia Detcheverry


Avec leurs bâtons dynamiques, ces dames pourraient bien se hisser sur la plus haute marche du podium de la catégorie des marcheurs.