Démolition du point jeunes : une page se tourne

société saint-pierre (spm)
Le chantier de démolition du point jeunes.
la destruction du point jeunes a suscité beaucoup d'émotions. ©Stéphane BRY SPM 1ere
La démolition  de deux maisons d'habitation en plein coeur de Saint-Pierre a suscité beaucoup d'émotion. L'une a abrité un orphelinat puis le "point jeunes" durant une dizaine d'année. L'autre a vu naître Emile Letournel, le professeur de médecine qui a donné son nom au lycée de l'archipel.
10H45, mardi matin, le premier coup de pelle abat un mur de la maison jaune située en face au collège
Saint-Christophe. Le vieux bardage s'émiette dans un bruit assourdissant.
Le point jeunes vit alors ses derniers instants sous le regard attristé d'un groupe d'hommes en majorité des adultes, tandis que quelques adolescents qui avaient fait le déplacement filment la scène avec leur téléphone portable.Cette démolition tourne la page d'une aventure qui a remporté un succès retentissant dans l'archipel.

Le point jeunes : un phénomène de société


Tout démarre en 1993, Jean-François Vigneau et Stéphane Claireaux  dynamiques et pleins d'idées pour leur archipel, décident d'élargir les actions de l'association qu'ils ont montée en 1988. " Saint Pierre Animation "- c'est son nom -, entreprend des actions tambour battant, en particulier en direction des jeunes de Saint-Pierre et Miquelon. Le projet est ambitieux mais le pari est réussi. La maison jaune fait rapidement parti du quotidien des ados de Saint-Pierre. On y passe d'ailleurs souvent juste après les cours, et avant de rentrer chez soi. Le point jeunes représente alors pour beaucoup un deuxième foyer.Il est ouvert sept jour sur sept. C'est un lieu de rencontres, un lieu d'écoute et un lieu d'évasion.Un éventail très large d'activités est proposé. Le temps fort du calendrier ce sont les colonies de vacances organisées par l'équipe ainsi que les séjours à l'étranger.
Bref, entre 1993 et 2012, année de la fermeture, la maison jaune rythme la vie des jeunes.


La fermeture : un coup de tonnerre

Mais "Saint-Pierre animation" est rattrapée par la dure réalité des financements publics. La source se tarie.L'association ne peut plus faire face aux dépenses.Le bâtiment entre temps a pris de l'âge et mérite d'être rénové car il n'est plus aux normes de sécurité en vigueur. Il y a deux ans le centre jeunesse ferme ses portes et laisse un sentiment de vide chez les jeunes. Pour ceux qui l'ont fréquenté la fermeture puis la démolition  mardi matin de leur ancien lieu de loisirs est un déchirement.

Voir le reportage de Marie-Paule Vidal et Stéphane BRY
Démolition du point jeunes de saint-Pierre et Miquelon