Ex aides ménagères : qui paiera leurs arriérés de salaire ?

social saint-pierre (spm)
13 anciennes femmes de ménages, qui étaient rémunérées en dessous de Salaire Minimum,  réclament l’application du rattapage imposé par la Justice.
Nous vous en parlions dès lundi 6 janvier, les treize ex aides ménagères de Saint-Pierre et de Miquelon, qui travaillaient pour des associations jusqu'en 2009, réclament toujours les arriérés de salaires que la Justice leur a accordé.  En effet, elles gagnaient moins que le SMIC, une situation illégale comme l'a précisé un arrêt de la Cour de Cassation en date de 2012.
Cinq d'entres elles sont allées demander des comptes à la Mairie de Saint-Pierre. Mais selon Karine Claireaux qui les a reçues, la mairie n'a pas de responsabilité. 

Dans l'après midi, les anciennes femmes de ménages sont également allées  à la rencontre de Stéphane Artano. Le Conseil Territorial était en effet le principal financeur des associations.

Mais le Président de la Collectivité relève que les trois associations concernées ne seraient toujours pas juridiquement dissoutes ni radiées du registre national des associations. Pour lui, le règlement du litige appartiendrait donc d'abord aux associations. Pour sortir du litige, Stéphane Artano propose donc un « moitié moitié » avec la Mairie.

Ex aides ménagères : qui paiera leurs arriérés de salaire ?


Des arguments que les femmes de ménage sont donc  allées présenter plus tard dans l'après midi au Maire de Saint-Pierre. Mais Karine Claireaux leur a dit ne pas changer de position pour autant. Karine Claireaux qui s'est dit ouverte  à participer à une éventuelle médiation de la Préfecture. Médiation qui pourrait avoir lieu au cours de la semaine prochaine.

Ex aides ménagères : qui paiera leurs arriérés de salaire ?