Marc Albert Cormier, conseiller consulaire à Toronto dit non à la déchéance de nationalité

politique saint-pierre (spm)
Marc Cormier, conseiller consulaire à Toronto
Marc Cormier, conseiller consulaire à Toronto
Un juge doit-il demain pouvoir déchoir de la nationalité française ? La réponse est non pour Marc Albert Cormier. Lui-même binational, ce Saint-Pierrais est aujourd'hui conseiller consulaire à Toronto.
La révision de la constitution, voulue par François Hollande, après les attentats de Paris arrive donc ce matin en débat à l'Assemblée Nationale. Et parmi les mesures qui font le plus polémique, il y a la fameuse déchéance de la nationalité française pour les binationaux reconnus coupables d'actes de terrorisme.
 
Marc Albert Cormier, conseiller consulaire à Toronto milite contre cette mesure. Ecoutez ses arguments, il est interrogé par Flavie Bry.
 

Marc Cormier, conseiller consulaire à Toronto

 

La discussion sur la révision constitutionnelle va se poursuivre à Paris jusqu'a mercredi. Pour être validée, cette révision devra ensuite être votée aux trois cinquièmes par le Congrès réuni à Versailles.