Le préfet de Saint-Pierre et Miquelon, Jean-Christophe Bouvier, nommé en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie

politique saint-pierre (spm)
Le préfet de Saint-Pierre-et-Miquelon, Jean-Christophe Bouvier, nommé en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie
Jean-Christophe Bouvier, préfet de Saint-Pierre et Miquelon, vient d'être nommé en métropole. ©Mathias Raynaud
La décision a été prise, mercredi 17 février, en Conseil des ministres. Jean-Christophe Bouvier, préfet de Saint-Pierre et Miquelon est nommé préfet délégué pour la défense et la sécurité en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Il se dit "honoré". Le nom de son successeur n'est pas encore connu.
Il aura passé un peu moins d’un an et demi à Saint-Pierre et Miquelon. Jean-Christophe Bouvier, préfet de l’archipel, vient d’être nommé en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. La décision a été prise mercredi 17 février, en Conseil des ministres, à Paris. Jean-Christophe Bouvier prendra très prochainement la fonction de préfet délégué pour la défense et la sécurité auprès du préfet de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, préfet de la zone de défense et de sécurité Nord, préfet du Nord.

Quel successeur ?

"Je suis honoré de la confiance renouvelée du Président de la République et du gouvernement", a réagi Jean-Christophe Bouvier avant de préciser qu’il n’était "pas encore parti". Le nom de son successeur et la date exacte de sa prise de fonction ne sont pas encore connus, mais l’actuel préfet devrait quitter l’archipel dans les prochaines semaines.

L’agriculture et la pêche en bonne voie

Jean-Christophe Bouvier est revenu sur les dossiers marquants de son passage à Saint-Pierre et Miquelon : "Nous avons beaucoup travaillé à la remise en état des réseaux associatifs, mais aussi sur la prévention de la délinquance et la prévention des risques".

"Nous avons aussi essayé d’avancer sur la redynamisation de secteurs emblématiques et nécessaires à l’économie de l’archipel : l’agriculture avec le futur abattoir et la tenue d’assises ainsi que la pêche avec le retour de l’activité et de l’espoir dans ce secteur", souligne le préfet.

"Un objet aux milles facettes"

Quelle image retiendra-t-il de Saint-Pierre et Miquelon ? Jean-Christophe Bouvier compare l’archipel à "un caléidoscope, un objet aux milles facettes".
"J’ai voulu que l’Etat soit à la hauteur des exigences d’un territoire comme celui-ci",
conclut le préfet.

Ecoutez ci-dessous l'interview de Jean-Christophe Bouvier :