Allègement de l'application du pass sanitaire à Saint-Pierre et Miquelon

coronavirus saint-pierre (spm)
pass sanitaire dès le 12 janvier
©SPM LA PREMIERE
A compter du vendredi 4 février 2022, le pass sanitaire ne sera plus demandé qu'à l'entrée du centre hospitalier François Dunan et à la maison de retraite. Après trois semaines d'application dans l'archipel, les autorités ont décidé de ne plus le rendre obligatoire dans les autres espaces publics.

Trois semaines d'application au total pour le pass sanitaire à Saint-Pierre et Miquelon. Vendredi 4 février 2022, le pass ne sera plus demandé en dehors de l'hôpital et de la maison de retraite. 

A lire aussi : Covid-19 : Terre-Neuve et Labrador impose de nouvelles modalités d'entrée pour les voyageurs

Une décision prise en raison du faible taux d'hospitalisation précise Christian Pouget, préfet de Saint-Pierre et Miquelon. Justifiant la mise en oeuvre de la mesure : "Nous étions inquiets que l’hopital soit dans l’incapacité de faire face à une éventuelle vague d’hospitalisation"

En moins d'un mois, les autorités ont fait état de 700 cas positifs à la Covid-19. 

 

Mesure saluée par certains élus

 

Cette annonce est intervenue au cours d'une réunion organisée à la préfecture, à Saint-Pierre. Présent lors de la séance : Stéphane Artano. Le sénateur de l'archipel avait clairement signifié son opposition à cette mesure. 

 

Le pass sanitaire trépasse. Tout ça pour ça.

Stéphane Artano, sénateur de Saint-Pierre et Miquelon

 

Le sénateur a insisté sur les spécificités du territoire et s'est dit "satisfait que l'État fasse preuve de clairvoyance". 

 

Novavax, bientôt disponible

 

Parmi les autres mesures annoncées : l'arrivée prochaine de Novavax. Le vaccin américain a été autorisé le 14 janvier. 

A Saint-Pierre et Miquelon, les adultes de 30 ans et plus ont reçu des doses de Moderna, et les autres de Pfizer. Deux vaccins ARN Messager critiqués par les réfractaires.

Le préfet espère que Novavax convaincra les personnes n'ayant pas souhaité se faire vacciner de franchir le pas.

Si ça peut contribuer à ce que la couverture vaccinale soit la meilleure, c’est un bien collectif.

Christian Pouget, préfet de Saint-Pierre et Miquelon

 

Le représentant de l'État déplore le manque de rigueur de certains habitants concernant le port du masque notamment et rappelle que l'allègement de l'application du pass sanitaire ne signifie pas allègement des gestes barrières. 

Le reportage de Samuel Monod et Aldric Lahiton 

©saintpierreetmiquelon