Brûlage des déchets, caméras de sécurité, surveillance des baignades... retour sur le conseil municipal de Saint-Pierre

politique saint-pierre (spm)
Conseil municipal de Saint-Pierre : une séance courtoise
©Jérôme Anger
Les élus de la mairie de Saint-Pierre se sont réunis mercredi 7 juillet. A l'ordre du jour notamment, la demande de subvention pour financer l'arrêt du brûlage des déchets à ciel ouvert, ainsi que l'installation prochaine de caméras de surveillance au parc des jeux route du Cap.

L'arrêt du brûlage des déchets à ciel ouvert

 

C'est l'un des projets phares de l'équipe municipale. Engagée à stopper le brûlage des déchets à ciel ouvert à Saint-Pierre d'ici 2022, la mairie espère une participation plus que symbolique de l'Etat au financement du projet. Lors du conseil municipal, a été votée la demande formulée à l'Etat d'une subvention de 946 060 euros. 1 767 000 euros seront en tout sollicités dans le cadre du contrat de développement et de transformation entre l'Etat et la Collectivité territoriale de Saint-Pierre et Miquelon. Le projet est chiffré en tout à 2 millions d'euros.

 

Des caméras de surveillance au parc des jeux

 

Autre point à l'ordre du jour hier au conseil municipal de Saint-Pierre : l'installation dans les mois à venir d'un dispositif de sécurité vidéo au parc des jeux de la route du cap rue Abbé Pierre Gervain, fréquenté par les adolescents. Le parc des jeux pour les petits, lui, a déménagé. Dans le cadre du fonds interministériel de prévention de la délinquance, quatre mille euros ont été demandés à l’Etat pour financer ces caméras. 

Même si la délibération a été votée à l'unanimité, elle a fait réagir l’opposition. Les élus Ensemble pour construire ont mis en garde la majorité sur la limite entre la sécurité et la vie privée.

Il ne s'agira pour autant pas d'une surveillance 24H sur 24, mais de cameras qui seront utilisées après la fermeture du parc. En cas de dégradation - comme cela a déjà été le cas - la municipalité juge qu'elles pourraient être utiles.

 

La surveillance de Savoyard confiée à la mairie

 

Une autre délibération pose un problème selon l’opposition : le recrutement d’un surveillant de baignade pour la plage de l'étang de Savoyard. Une compétence désormais confiée à la mairie, alors que l’étang et le littoral sont sur le domaine public maritime, donc gérés par l’Etat. 
Le conseiller municipal de l’opposition Patrick Lebailly a mis en garde que cette délibération pourrait faire reconnaitre la compétence de la mairie dans cette zone excentrée, et donc créer un précédent. L'élu a décidé de s'abstenir lors du vote de la délibération. 

 

Financement pour le mémorial des engagés volontaires

 

Enfin, parmi les autres délibérations de cette séance, une bonne nouvelle pour l’association des engagés volontaires de la France libre : une subvention de 55 000 euros lui a été attribuée pour la construction d'un mémorial. Les travaux ont déjà débuté place Savary, à proximité du supermarché Marcel Dagort. Le monument rendra hommage aux 530 femmes et hommes qui ont rejoint la France libre pendant la seconde guerre mondiale.