Comment se porte l'Eider à Duvet à Saint-Pierre et Miquelon?

écologie saint-pierre (spm)
EIDER
Photo Claire Arrossaména

Ce mardi soir, une conférence est organisée pour mieux connaître l'Eider à duvet. Le canard marin très présent l'hiver le long des côtes de l'archipel, fait l'objet d'un suivi tous les ans. Des opérations de comptage sont organisées afin d'estimer sa population, et voir comment elle se porte. 

 

L’Eider à duvet est le plus gros canard de l’hémisphère nord, et Saint-Pierre et Miquelon abrite la plus grande population hivernante d’eiders française, même si elle diminue au fil des années. Sa présence se justifie par les conditions météorologiques favorables, et une prédation peu présente, bien que la chasse au gibier d'eau soit pratiquée.

A lire aussi : La chasse au gibier de mer a toujours ses adeptes à Saint-Pierre et Miquelon

Pendant la période d’octobre à avril, les agents de l'Office Français de la Biodiversité effectue un suivi mensuel de la population localement appelée « Moyaks » de son nom améridien. Ce lundi 15 mars, les techniciens procédaient au comptage le long des côtes de l'archipel. Une opération qui intervient quelques heures avant la tenue d'une conférence à la CACIMA, sur l’état des populations d’eiders à duvet au Nord-est du Canada.

Claire Arrossaména et Flavie Bry ont assisté au recensement des canards plongeurs marins. 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live