Un couple choisit Saint-Pierre et Miquelon pour vivre à bord de son voilier centenaire

portraits saint-pierre (spm)
Anne-Marie et Patrick posent leur valise à Saint-Pierre
Anne-Marie et Patrick ont décidé de quitter la métropole pour s'installer à Saint-Pierre et Miquelon
Partis du Finistère il y a un mois avec leur voilier centenaire, Anne-Marie Della Casa et Patrick Chalmeau ont choisi Saint-Pierre et Miquelon pour entamer un nouveau départ. 
Ils voulaient un endroit pour continuer de naviguer, tout en bénéficiant d'une vie plus calme et plus proche de la nature. Anne-Marie Della Casa et Patrick Chalmeau, deux septuagénaires et leur bateau "Skoiern", ont choisi l'archipel de Saint-Pierre et Miquelon pour y vivre à l'année. 

Le reportage de Marie Paturel et Aldric Lahiton
©saintpierremiquelon
Après huit ans de voyage à bord du voilier, dans l’Atlantique et le Pacifique, ils ont donc pris la décision de faire une pause. 
 

"On voulait un endroit pour rayonner et continuer de naviguer, mais aussi se poser"

Anne-Marie Della Casa, propriétaire du Skoiern


Arrivés il y a quelques jours avec un chien et un chat, ils ont été séduits par l'état d'esprit de l'archipel et la dynamique de la communauté. Ils vivront donc à l'année sur leur voilier. 
 

"Mener une vie qui soit conforme à ce que l’on attend, c’est-à-dire la tranquillité, s’éloigner de la société de consommation. Le froid ou le mauvais temps cela ne nous fait pas peur. On a l’habitude."

Patrick Chalmeau, propriétaire du Skoiern

Un bateau chargé d'histoire
Construit en 1918, le bateau est passé par plusieurs propriétaires avant d'être racheté par Patrick.
Le Skoiern, bateau chargé d'histoire et centenaire, a été construit à la fin de la première guerre mondiale par un armateur norvégien. Patrick Chalmeau l'a racheté en 1970. Certaines pièces sont encore d'origine, bien que des adaptations ont été réalisées au fil du temps. Une éolienne et des panneaux solaires ont été installés, "mais on n'a pas de machine à laver et de frigo" rajoutent-ils. 
Leur arrivée n'est pas dûe au hasard, puisque ces voyageurs avaient déjà plusieurs références concernant l'archipel. 
 

"J'avais lu le livre d'Eugène Nicole "L'oeuvre des mers", qui déjà m'avait bien orienté sur Saint-Pierre et puis "Le Crabe-Tambour"." 

Patrick Chalmeau, propriétaire du Skoiern


Anne-Marie et Patrick pourront aussi s'adonner à leur autre occupation : la marche, "par tous les temps", précisent-ils.