Les étudiants en provenance de métropole sont arrivés à l'aéroport Saint-Pierre Pointe-Blanche

coronavirus saint-pierre (spm)
Bienvenue chez vous
Les proches des étudiants revenus de métropole, à l'arrivée du vol direct affrété pour les rapatrier. ©Claire Arrossaména
Près de 70 étudiants de l'archipel et plusieurs éducateurs ont débarqué à l'aéroport Saint-Pierre Pointe-Blanche ce samedi 30 mai. Une libération, après une quatorzaine stricte en région parisienne, des tests PCR et un voyage encadré. Seule ombre au tableau : deux jeunes ont dû rester en métropole.
Une grande banderole blanche avec les mots "bienvenue chez vous". Devant l'aéroport de Saint-Pierre - Pointe-Blanche, un comité d'accueil s'est formé ce samedi 30 mai pour accueillir les étudiants de l'archipel en provenance de métropole. 

Soixante-treize voyageurs, majoritairement des jeunes Saint-pierrais et Miquelonnais, ainsi que plusieurs éducateurs sont en effet arrivés à 18 h 12 à bord du vol direct PJ 637, après qu'un dispositif exceptionnel a été mis en place pour les rapatrier, en pleine pandémie de Covid-19. 

Si l'aérogare de Saint-Pierre était fermée au public, les jeunes ont pu retrouver leurs familles et amis à l'extérieur du bâtiment. Des retrouvailles bienvenues, après de longs mois de séparation. "Mine de rien, ça va faire un an que je ne suis pas rentré, donc j'avais vraiment hâte de les retrouver", explique Thomas, l'un des jeunes fraîchement arrivé. "C'est le plus important."

"La banderole 'bienvenue chez vous' m'a vraiment touché"
, renchérit Jules, un autre passager du vol PJ 637. "C'est vraiment que du bonheur de revenir ici après une quatorzaine en plus de deux mois de confinement en métropole, ça fait vraiment plaisir."
 
Retrouvailles
Une jeune de l'archipel retrouve ses proches à la sortie du vol Paris - Saint-Pierre. ©Claire Arrossaména
 
Un étudiant à l'aéroport
Un étudiant sort de l'aéroport de Saint-Pierre - Pointe Blanche, après avoir effectué une quatorzaine stricte en région parisienne. ©Claire Arrossaména

 

Comité d'accueil
Un comité d'accueil était présent pour l'arrivée des étudiants de métropole. ©Claire Arrossaména

Deux étudiants restent en métropole

 
Un peu plus tôt dans la journée, la majorité des étudiants saint-pierrais et miquelonnais étaient sortis de leur quatorzaine stricte, en région parisienne, après des tests PCR négatifs. Un soulagement, comme l'explique Luc Arrossaména, bloqué depuis plusieurs mois en métropole après un séjour Érasmus au Royaume-Uni. "Tout le monde est vraiment content, parce que les quatorze jours ont été quand même assez longs, sur la fin surtout." 


Les jeunes avaient ensuite pris des bus pour se rendre à l'aéroport et emprunté un couloir sanitaire jusqu'à leur avion, un direct Paris - Saint-Pierre affrété pour l'occasion. "Nous avons tous été appelés au compte-goutte pour éviter les trop grands rassemblements" relate Marie Paturel, journaliste et passagère du Paris - Saint-Pierre, avant d'ajouter que le voyage était encadré de bout en bout pour "éviter les contacts avec l'extérieur". "La majorité des personnes ici n'avait encore jamais expérimenté le vol direct."  

Les détails de l'organisation du couloir sanitaire sont à retrouver ici :
 
©saintpierremiquelon

Seuls deux étudiants n'ont pas pu prendre l'avion. Une jeune femme, asymptomatique, a en effet reçu des résultats positifs à son test PCR. Elle et la personne avec qui elle était confinée, testée négatif, sont demeurés en métropole par mesure de précaution. Présente sur place ce samedi 30 mai, la ministre des Outre-mer Annick Girardin a encouragé l'ensemble des jeunes à soutenir "de loin" leurs deux camarades restés sur place.
  

Un voyage inoubliable

 
"Impressionnant." Voilà comment certains jeunes qualifient rétrospectivement le dispositif mis en place pour leur retour dans l'archipel. Beaucoup évoquent un voyage "marquant", qu'ils n'oublieront pas de sitôt, dans un contexte de pandémie mondiale de Covid-19. 

La plupart des étudiants salue particulièrement le travail des bénévoles de la fédération française de sauvetage, qui les ont accompagnés pendant toute la durée de leur confinement strict. "Les équipes qui nous encadraient étaient très sympathiques", commente Luc Arrossaména. "Elles nous ont vraiment rendu le séjour le plus agréable possible." Pour les remercier, les étudiants de l'archipel leur ont laissés petits mots et dessins. Les volontaires ont même été applaudis par les Saint-Pierrais et les Miquelonnais, avant leur départ. 
 
Des mots de remerciements adressés aux bénévoles qui les ont accompagnés en quatorzaine
Des mots de remerciements adressés aux bénévoles qui ont accompagnés les étudiants en quatorzaine. ©Marie Paturel
Des mots de remerciements adressés aux bénévoles
Une bénévole observe les mots de remerciements des jeunes Saint-Pierrais et Miquelonnais. ©Marie Paturel

Les nouveaux arrivants sont désormais libres d'aller où bon leur semble dans l'archipel, comme tous les autres habitants de Saint-Pierre et Miquelon. Un séjour estival plus long que d'habitude, qui leur permettra de profiter de leurs proches.