Marie Langenbach, une artiste-peintre à la recherche d'authenticité

artisanat saint-pierre (spm)
À Saint-Pierre, depuis plusieurs mois, Marie Langenbach a installé son atelier dans le presbytère.
À Saint-Pierre, depuis plusieurs mois, Marie Langenbach a installé son atelier dans le presbytère. ©C.B
Marie Langenbach, fondatrice de "La brume ensoleillée", soufflera bientôt sa première bougie d'activité. À l'occasion du salon 2020 des métiers d'art et du terroir de Saint-Pierre et Miquelon, elle a ouvert les portes de son atelier. 
Le silence remplit la pièce. Marie Langenbach passe d'une peinture à une autre. La lumière naturelle des vitraux du presbytère rajoute une ambiance de solennité au lieu. Depuis le mois de mars dernier, Marie Langenbach est hébergée dans la sacristie. Elle conçoit ses tableaux en petites quantités, pour ensuite les vendre dans deux commerces de Saint-Pierre. Les œuvres sont en effet exposées au studio Briand, mais aussi à la galerie d'art du Jardin fleuri. 
 

Mettre de la vie dans ses œuvres 


Alors que le salon des métiers d'Art et du terroir lui permet d'exposer pour la première fois son travail, Marie finalise plusieur de ses pièces en réhaussant les couleurs : "J'essaie de mettre au maximum de la vie, du vivant. Je suis en constante recherche d'authenticité."  
 

Je n'ai pas de marque de fabrique, je mélange les techniques, cela va de l'encre de chine, à l'aquarelle, la plume, le pinceau, le crayon aquarellable, en passant par la gouache ou l'acrylique.

Marie Langenbach, artiste-peintre


L'artiste puise son inspiration dans les aléas climatiques, "la météo", "la beauté humaine de ce qui nous entoure", chaque tableau lui demande 3 à 4 heures de concentration. Pour elle, l'archipel regorge d'ambiances et de lieux à immortaliser. 
La palette de son offre est variée : cela va de la simple carte postale, à des tableaux plus grands et élaborés.  

Découvrez Marie Langenbach à travers ce reportage Clémentine Baude et Adrien Develay.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live