À Saint-Pierre, la fête basque est maintenue pour le moment

culture saint-pierre (spm)
A Saint Pierre, la fête basque maintenue pour le moment
©SPM la 1ère
À l’instar des autres sportifs, les pelotaris peuvent à nouveau pratiquer leur discipline en intérieur comme en extérieur depuis ce vendredi 15 mai. En parallèle, l’équipe de la Maison basque s’organise pour relancer ses autres activités, y compris la fête basque, qui reste toujours d’actualité.
La Maison basque de Saint-Pierre rouvre ses portes aux pelotaris. Depuis ce vendredi, le trinquet est à nouveau accessible à condition de respecter plusieurs mesures sanitaires. Lavage de main obligatoire, pas de stationnement dans le vestiaire et pas plus de 5 personnes au même moment. 

La ligue de pelote basque a également instauré un quart d’heure de battement entre chaque partie pour éviter que les joueurs ne se croisent. Ces derniers doivent aussi remplir un tableau d'émargement pour une meilleure traçabilité.
affiche
Des mesures sanitaires sont affichées à l'entrée du trinquet ©SPM la 1ère
 

 D'autres activités culturelles et sportives à venir


En extérieur, les joueurs peuvent aussi retrouver le fronton qui s'était transformé, comme chaque année, en parking. De quoi remettre du baume au coeur des pratiquants après le report du tournoi de Dax et l'annulation de la venue de deux pelotaris basques à la Pentecôte.

Concernant les autres activités, la trainière doit encore être remise en état, mais la rame devraient reprendre très prochainement. Les bénévoles de la Maison basque espèrent aussi pouvoir assister à la reprise des activités de danse et de chant durant l'été.
 

Une fête basque en 2020 ?


Mais l'événement qui cristallise toutes les attentes, c'est bien sûr comme chaque année la fête basque organisée traditionnellement à la mi-août.

Si les annonces du préfet dans la semaine ont inquiété les organisateurs, ils restent toutefois optimistes quant à la tenue de cet événement. Ils espèrent des avancées d'ici le 31 mai.

Dans l'attente, pas question de songer à son annulation, tous rêvent encore de se retrouver autour du fronton d'ici trois mois. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live