Un nouveau protocole d'accord entre Saint-Pierre et Miquelon et et l'université Moncton

éducation saint-pierre (spm)
Université de Moncton
©Facebook / Université de Moncton

Un protocole qui vient renforcer la coopération déjà existante depuis 2002. Désormais, les enseignants canadiens pourront venir dans l'archipel pour effectuer des stages. 

Hier, le chef du service de l'Education Nationale de l'archipel, le consul général de France, le recteur de l'université de Moncton, et la directrice de la société nationale d'Acadie ont échangé en visioconférence. L'objectif : établir un nouvel accord entre Moncton, au Nouveau-Brunswick et Saint-Pierre et Miquelon. 

Renforcer l'ancrage régional 

 

Les territoires sont déjà liés depuis 2002, avec notamment la possibilité pour les étudiants saint-pierrais et miquelonnais de bénéficier de tarifs préférentiels lors de leur entrée à l'université canadienne. Cette fois-ci, les enseignants canadiens auront la possibilité de venir faire des stages ici dans l'archipel. Un assistant de langues vivantes sera également recruté. Un nouvel accord qui permettra aussi une plus grande communication sur les formations que l'on peut effectuer à Moncton. 

Jean-Pierre Tégon, chef du service de l'Education Nationale de Saint-Pierre et Miquelon au micro de Mathias Raynaud et Jérôme Anger