Une nouvelle campagne contre le séneçon jacobée à Saint-Pierre et Miquelon

nature saint-pierre (spm)
séneçon jacobée
Les habitants sont invités à arracher les plantes qui pourraient être présentes dans leur jardin et les acheminer dans les points de collecte. ©spm la 1ère
Chaque année cette plante envahissante refait surface dans l'archipel. Depuis 6 ans, lors de la période estivale les municipalités des deux îles et leurs partenaires mettent en place un plan d'action pour lutter contre le séneçon jacobée.

Avec près de 150 000 graines par plant, le séneçon jacobée détient une capacité de dispersion très grande. Lors de l'arrache, il faut prendre garde à essayer de bien arracher toute la racine pour éviter quelle ne revienne l'année d'après. Coriace, elle peut aller jusqu'à un mètre de hauteur.
Depuis 2016, la collectivité territoriale, les deux mairies et la Direction des territoires de l'alimentation et de la mer multiplient les actions.

La technique, c'est de vraiment prendre la plante à la base et de tirer à droite, à gauche, afin d'enlever toutes les racines qui sont dans la terre.

Delphine Gioni, Chargée de mission Espèces exotiques envahissantes - OFB

 

À lire aussi : C'est maintenant qu'il faut arracher le séneçon jacobée à Saint-Pierre et Miquelon 

Il est nécessaire de l'arracher car elle prend la place des plantes locales [...] Elle est également toxique pour les animaux tels que les chevaux.

Delphine Gioni, Chargée de mission Espèces exotiques envahissantes - OFB

 

point de collectes
Plusieurs points de collecte sont à la disposition des Saint-Pierrais et Miquelonnais. ©spm la 1ère

 

Les habitants sont invités à arracher les plantes qui pourraient être présentes dans leur jardin ou aux abords des habitations et à les acheminer dans les points de collecte. Il est aussi conseillé de les faucher, pour éviter la propagation des graines. Attention néanmoins à ne pas confondre le  séneçon jacobée avec la Verge d’or rugueuse ou Solidago rugosa, qui est une espèce native de l'archipel.

Les prochaines dates de ramassage effectuées par la DTAM à Saint-Pierre et à Miquelon-Langlade sont les vendredis 5, 12, 19 et 26 août 2022. <

L'an dernier à Saint-Pierre les équipes techniques ont détruit 14 tonnes de séneçon jacobée à Saint-Pierre et 9 tonnes à Miquelon.

Reportage Viviane Dauphoud-Eddos et Aldric Lahiton