Séneçon jacobée : fin de la campagne de ramassage

environnement
Séneçon jacobée : fin de la campagne de ramassage
La Maison de la Nature et de l'Environnement a mené une campagne de sensibilisation auprès des particuliers cet été
On le retrouve un peu partout sur l'archipel: le séneçon jacobée. Cette plante invasive et toxique a fait l'objet cet été d'une campagne de sensibilisation menée par la Maison de la Nature et de l'Environnement à l'attention des particuliers. Les derniers ramassages étaient prévus ce jeudi. 
L'Anse à Pierre, Savoyard ou même le centre-ville. Les grandes tiges aux fleurs jaunes sont présentes un peu partout à Saint-Pierre. C'est aussi le cas à Miquelon. Mais elles sont en fait des plants d'une espèce invasive et toxique : le séneçon jacobée.

Sensibiliser les particuliers 

Cet été, la Maison de la Nature et de l'Environnement a décidé de mener une campagne de sensibilisation auprès des particuliers. Il leur était conseillé de procéder à l'arrachage des plants présents sur leurs terrains privés, munis de gants. Le séneçon jacobée devait ensuite être porté à la déchèterie ou évacué avec les encombrants. Les derniers ramassages effectués par la Dtam, Direction des territoires, de l'alimentation et de la mer et la mairie de Saint-Pierre étaient prévus ce jeudi. Car à la fin de l'été les plants montent en graines. Il est donc désormais déconseillé de les arracher et surtout de les déplacer pour éviter la propagation de ces graines. 

Regardez le reportage à Saint-Pierre de SPM 1ère: 

©saintpierremiquelon