Surveillance maritime dans la zone de Saint-Pierre et Miquelon : le Fulmar reprend du service

mer
Après 6 mois d'arrêt forcé, le navire de la marine nationale le Fulmar repart en mission
©SPM 1 ère
Les opérations maritimes du Fulmar, l’unique navire militaire français basé à Saint-Pierre et Miquelon sont relancées. Bloqué à quai depuis 6 mois, le navire de la marine nationale a repris la mer hier matin pour une mission de 15 jours.


La rentrée aussi pour le Fulmar. Le bâtiment de la Marine Nationale a repris la mer hier matin pour une mission de 15 jours avec un passage dans deux ports canadiens suivi d'une mission de surveillance maritime et d'une reprise en mains du Fulmar pour l'équipage après une pause forcée de six mois sur terre. Le navire n'avait pas navigué depuis début mars en raison d'un problème du système de refroidissement des moteurs. La pièce faisait défaut depuis mars dernier. 

Les missions du patrouilleur

Comme les autres bateaux militaires, le patrouilleur a une mission de souveraineté. Il doit se montrer dans la zone et entretenir des relations internationales avec les voisins canadiens et américains. Le Fulmar surveille également les approches maritimes dans la zone économique exclusive (ZEE) de l’archipel. L’équipage doit également se tenir prêt à intervenir en cas d’incidents en mer, tels que des pollutions ou encore des incendies. 

Reportage de Claudio Arthur et Alain Rebmann 

©saintpierremiquelon


 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live