Un concours pour devenir pompier professionnel aura lieu à Saint-Pierre et Miquelon

fonction publique saint-pierre (spm)
Calendriers des pompiers 2017
©SPM 1ère

Pour la première fois, un concours à destination des personnes souhaitant devenir sapeur-pompier professionnel sera organisé à Saint-Pierre et Miquelon. Auparavant, il fallait se déplacer dans l’Hexagone pour passer les épreuves, qui ont lieu en moyenne tous les trois ans.

Les personnes de l’archipel désirant devenir pompier professionnel ont jusqu’à ce mercredi 31 mars à 20h pour s’inscrire au concours de caporal de sapeur-pompier professionnel. C’est la première fois que ce concours est organisé dans l’archipel.

Égalité des chances

Simon Mary, coordinateur de sécurité civile à la préfecture de Saint-Pierre et Miquelon se réjouit qu’un centre d’examen soit délocalisé dans l’archipel. Il avait travaillé à l’obtention de cette délocalisation du concours, notamment pour "permettre dans une logique d’égalité des chances pour l’accès à la fonction publique, de permettre à des candidats de l’archipel de pouvoir passer ce concours."

Délocaliser un centre d’examen, ça permettait de donner sa chance à tout le monde, quel que soit le nombre de candidats.

Simon Mary

 

Compte tenu de la nature du concours, "cela voudrait dire qu’il faudrait se déplacer trois fois, c’est un coût financier qui est considérable, avec de grosses contraintes logistiques", a-t-il détaillé. Avec ces aspects en moins à prendre en compte, les candidats pourront donc se concentrer pleinement pour préparer les épreuves, qui auront lieu en novembre 2021 et mai 2022.

Le concours est ouvert à toutes les personnes de plus de seize ans, pas seulement les pompiers volontaires. Sur l’archipel, ils sont soixante à s’être engagés au service de la population. Karim Baïla et Jérôme Anger ont suivi quatre d’entre eux lors de leur entraînement.

Le concours comporte des épreuves écrites et orales, qui se feront à distance. "En plus de ces deux épreuves  il y a des épreuves de pré-admissions qui consistent en trois épreuves sportives", précise Simon Mary, à savoir une épreuve de 50m en piscine, un parcours de robustesse, et une épreuve d’endurance.
  

Une formation hors de l’archipel

En revanche, une fois le concours passé, rien ne garantit que le pompier pourra exercer son activité dans l’archipel. Il faut d’abord partir dans l’Hexagone ou en Outre-mer pour se former.

Si on veut se faire recruter, ça veut dire quitter l’archipel, ce qui n’est pas rien.

Simon Mary

 

Mais Simon Mary espère que des gens décideront tout de même de partir suivre cette expérience, quitte à revenir plus tard travailler dans l’archipel, avec de l’expérience acquise ailleurs. Il souhaite également qu’à moyen ou à long terme un recrutement de pompiers professionnels pourra être engagé par les deux municipalités de l’archipel.