publicité

Un équipement dernier cri pour les jeunes taekwondoïstes saint-pierrais

8 jeunes taekwondoïstes vont participer à l'Open du Nouveau-Brunswick, à Moncton ce samedi 7 mai. Pour la première fois, tous les compétiteurs seront équipés de plastrons et de pitaines électroniques, un équipement digne des Jeux Olympiques. 

© SPM 1ère
© SPM 1ère
  • Par Emilie Boulenger
  • Publié le
Sur son ordinateur, Corinne Guibert, la présidente du Club Hong Sang Naè fait les derniers réglages. Lors de chaque combat, elle détermine la force nécessaire pour marquer un point, en fonction du poids et de la catégorie du compétiteur. Pas de triche possible. Il faut que les deux capteurs situés aux pieds, et à la poitrine, entrent en contact pour que le système se mette en marche.
"Ces équipements ne sont pas récents, explique Corinne Guibert. En revanche, c'est la première fois que nous allons dans une compétition où tous les jeunes en seront équipés."

Les licenciés, âgés de 9 à 16 ans, doivent s'habituer à combattre tout en gardant un oeil sur l'ordinateur, pour surveiller le score et le temps restant. Un exercice difficile, mais tous sont satisfaits d'être équipés de ce système perfectionné, utilisé pour les Jeux olympiques. Ils pourront le tester en compétition ce samedi 7 mai.

Le reportage de Linda Saci et Jérôme Anger :

Un équipement dernier cri pour les jeunes du taekwondo
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play