D'enseignante en Chine à couturière à Saint-Pierre, le parcours atypique de Jun Hon Chen

portraits
Jun Hon Chen couturiere
©SPM la 1ère
Couturière aux doigts de fées, Jun Hon Chen s'est installée à Saint-Pierre il y a trois ans avec son époux fonctionnaire. Passionnée par la couture, elle a créé une entreprise de confection de vêtements.
Robes classiques, tenues chinoises, déguisements d'enfants.... Jun Hon Chen sait fabriquer toutes sortes de vêtements. Elle a installé son atelier dans un coin de sa maison. "J'ai trois machines, c'est une machine industrielle", raconte-t-elle. 

Sa spécialité, c'est de fabriquer des vêtements sur-mesure. Jun raconte : "Je suis en train de faire cette robe, elle est presque finie. C'est une cliente qui m'a demandé cette robe, elle en avait une similaire mais déchirée." 
 

Ancienne enseignante en Chine


Jun vient de Wuhan en Chine où elle était enseignante à l'université. Elle a abandonné son métier après une maladie grave qui a affecté ses cordes vocales.
 

"J'enseignais la littérature chinoise et la langue chinoise. Mais à cause de ma maladie je ne peux pas tout prononcer très clairement." - Jun Hon Chen

 

Des masques certifiés par le ministère des Armées


Depuis le début de la crise sanitaire, cette couturière fabrique des masques. Pour elle, ils sont indispensables pour se protéger du coronavirus. Elle en a fabriqué une centaine qu'elle a fait certifier par le ministère des Armées.

Jun vit depuis trois ans à Saint-Pierre, loin de sa Chine natale, elle y a trouvé une certaine tranquillité. "Un endroit assez calme, les gens sont assez gentils, très sympas. C'est un endroit parfait pour ma fille", se réjouit-elle. Bien installée, elle espère aujourd'hui développer sa petite entreprise de couture.

Le reportage de Karim Baïla et Agathe Tournoux : 
©saintpierremiquelon
Les Outre-mer en continu
Accéder au live