Voile : retour sur l'histoire de la transatlantique entre Lorient et Saint-Pierre

voile
the kid route st pierre lorient
©Pure Ocean Fund
Alors que deux équipages ont réalisé une traversée à la voile entre Saint-Pierre et Lorient en août, l'idée de relancer et pérénniser la transatlantique est dans la tête de l'association Route Saint-Pierre et Miquelon. L'occasion de revenir sur la genèse de cette course, instaurée par Eric Tabarly. 
Lorient, la ville du nautisme où l'on sent constamment l'air du large, est connectée à Saint-Pierre et Miquelon. En 1987 une première transatlantique voit le jour entre les deux villes. À l'origine de cette aventure, le fameux Eric Tabarly et son complice de toujours Gérard Petitpas. Mais l'histoire entre l'archipel et la ville du Morbihan a en fait commencé quelques années plus tôt. Gérard Petipas raconte la genèse de la création de la transatlantique : "En 1966, on perd notre gouvernail au milieu de l'Atlantique, on a fait escale à Saint-Pierre-et-Miquelon où André Paturel et son frère nous refont un safran, ce qui nous permet de repartir et de traverser l'Atlantique pour aller à Granville."

 

"À cette époque-là, on a été complètement bluffé par Saint-Pierre, on a trouvé que c'était un endroit absolument formidable. À André, je lui avais dit, on reviendra et on refera quelque chose avec Saint-Pierre et Miquelon" - Gérard Petipas, ancien navigateur 


Le reportage à Lorient de Eric Cintas et Emmanuel Gire :  
©saintpierremiquelon


 

1987, première transat 


Gérard Petipas, continue son récit : "En 1987 on fera alors une course Lorient - Saint-Pierre-et-Miquelon - Lorient uniquement avec des monocoques." Dix bateaux sont alors au départ dont le principal duel entre le Suisse Pierre Fehlmann sur Malboro et Eric Tabarly à bord de son Côte d'Or. Le Suisse l'emporte sur le Francais à Saint-Pierre avec 5 heures d'avance. Le duo a tout de même deux jours d'avance sur les autres. "L'arrivée à Saint-Pierre c'était un très beau souvenir, surtout que Saint-Pierre était presque pris dans les glaces donc on a pu faire des photos formidables avec un iceberg devant le port de Saint-Pierre.", se souvient l'ancien co-équipier d'Eric Tabarly. 

 

"L'ambiance était extraordinaire. Les gens viennent vers vous, très accueillants. Tous les équipages se sont retrouvés logés chez les saint-pierrais. Ca a été une escale formidable" - Gérard Petipas, ancien navigateur 


Un projet actuel 


Alors que cet été, deux voiliers ont participé à une course organisée par Philippe Paturel, président de l'association Route Saint-Pierre et Miquelon, la question de pérenniser l'événement se pose. Pour Gérard Petipas, c'est encore en projet  : "À mon niveau, c'est un projet, un projet très séduisant. Je pense qu'il y a moyen de faire une belle épreuve, il faut simplement arriver à la caler dans le calendrier international. Il faut choisir aussi quels bateaux seront là." Alors que l'organisation des futures transatlantiques serait en cours, tout se joue maintenant avec la Mairie de Lorient. Une ville, capitale du nautisme en France.



Philippe Paturel interviewé par Flavie Bry : 
©saintpierremiquelon



Un reportage diffusé sur la chaîne Antenne 2 en 1987.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live