Les Wallisiens de Nouvelle Calédonie à l'origine de la renaissance de la chapelle de Gahi.

religion
gahi
Chapelle de Gahi à Wallis
Une cinquantaine de Wallisiens de Nouvelle Calédonie a fait le déplacement pour l'inauguration de la chapelle Saint Vincent de Paul du village de Gahi connu pour sa base américaine durant la dernière guerre. La diaspora wallisienne a largement financé les travaux de rénovation de cette église.
C'est une tradition, les Wallisiens de Nouvelle Calédonie financent généreusement la construction ou la rénovation d'édifices religieux sur la terre de leurs ancêtres. Dernier exemple en date la réfection de la chapelle Saint Vincent  de Paul dans le village de Gahi  (prononcez 'Nahi) dont la diaspora a largement financé les travaux.
Gahi était plus connu jusqu'à présent pour le débarquement de l'US Navy dans sa baie en 1942. Le village a ensuite abrité une base navale des Etats-Unis pendant toute la durée de la seconde guerre mondiale dans le Pacifique, jusqu'en 1946. Ce "village américain" a été immortalisé dans un célèbre timbre de Wallis et Futuna.

Le 27 septembre, pour l'inauguration de la chapelle refaite à neuf, après cinq ans de travaux, une cinquantaine de Wallisiens de Nouvelle Calédonie, originaires de Gahi, avait fait le déplacement. La plupart a retrouvé une partie de la famille  restée au village à Wallis.
Venu du caillou, le chef coutumier Kalea, Filisika Masei a rappelé que des kermesses avaient été organisées en Nouvelle Calédonie pour récolter des fonds en faveur de l'église, "nous nous devions de participer à la bénédiction" a-t-il dit.
Le Kalea de Gahi, Lafaele Manufekai s'est dit lui "heureux et fier du travail accompli" sur place. Son village a multiplié les kermesses et autres bingos pour récolter des fonds.
Le coût de l'ensemble des opérations pour la chapelle (festivités, évènements divers etc) s'est élevé à 40 millions de Francs Pacifique dont 23 millions pour les travaux proprement dit.

Les Wallisiens de Nouvelle Calédonie ont participé aux danses traditionnelles qui ont clôturé des festivités hautes en couleurs avec la bénédiction de l'église, la messe, la cérémonie du Kava puis le Katoana, avec l'offrande d'une cinquantaine de cochons bien en chair pour montrer l'importance de l'événement.

Les voiliers croisant dans le Pacifique et qui aiment venir se protéger dans la baie bien abritée de Gahi pourront désormais admirer un bel édifice dans l'écrin splendide que constitue ce site de Wallis.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live