Législatives : quels enjeux pour Wallis et Futuna?

élections
Elections ©https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15647
Le premier tour des législatives aura lieu le 12 juin. Un scrutin particulier cette année à Wallis et Futuna. Le fauteuil est vide depuis quatre ans en raison de la maladie grave de l’actuel député.

Le 12 juin prochain, les électeurs du Fenua vont choisir celui ou celle qui siègera à l’assemblée nationale, au nom des îles de Wallis et Futuna. Pour le moment, le fauteuil est vide, et cela, depuis 4 ans, en raison de la maladie grave de l’actuel député. Les prochaines législatives ont donc un enjeu tout à fait particulier. 

Le Contrat de convergence et de transformation en cours cadre financièrement plusieurs grands dossiers du territoire tels que  l’Education, la santé ou encore le développement durable.

La place du territoire dans l'Europe dont l'assistance est importante notamment sur les grandes infrastructures comme les quais, aéroports ou la stratégie numérique.

A l'heure où le statut institutionnel de la Nouvelle Calédonie est à un tournant décisif, cela représente un enjeu pour Wallis et Futuna, largement rattaché à ce territoire où une grande communauté locale y est installée. Notre collectivité est inévitablement liée à l'avenir de la Nouvelle Calédonie : un avenant de l'accord particulier attend toujours d'être signé, pour cela les politiques du Fenua auront des choix importants à faire

Egalement, l'avenir institutionnel du Territoire et la volonté de nombreux politiques locaux d'une réforme du statut de 1961 pour transférer le pouvoir exécutif à un gouvernement local, et non au préfet qui le détient actuellement en tant que représentant de l'état.

La situation coutumière de l'île de Wallis impacte fortement la vie politique locale, scission qui a d'ailleurs marqué les dernières élections territoriales. Pour rappel, depuis 2005, deux camps s'opposent et depuis 2016, deux rois ont été intronisés, un d'une chefferie dite officielle reconnue par l'Etat français et une dissidente mais qui semble, si l'on se fie aux résultats des dernières territoriales, gagner plus de sympathisants.

L'enjeu pour le futur député sera peut-être également d'agir pour une réconciliation des deux partis ou à l'inverse d’installer d'une manière plus officielle la situation actuelle.

Le reportage de Ana Vakalepu et Lafaela Liufau

©Wallis