publicité

Santé : trois spots de l’agence de santé contre les maladies véhiculées par les moustiques

Trois spots pour sensibiliser aux maladies transmises par les moustiques seront diffusés à partir de ce Jeudi 28 décembre. La dengue, le chikungunya ou le zika sont des pathologies que l’on peut éviter. Il faut détruire les gîtes larvaires.

© https://dass.gouv.nc/votre-sante-maladies/la-dengue-le-chikungunya-et-le-zika
© https://dass.gouv.nc/votre-sante-maladies/la-dengue-le-chikungunya-et-le-zika
  • Stéphanie VILI
  • Publié le , mis à jour le
Trois films de sensibilisation seront publiés sur la page Facebook de Wallis et Futuna la 1ère à partir de ce 28 décembre. Un film d’animation de 45 secondes sera diffusé avant et après les journaux télévisés. Le spot sera repris sur les ondes radio et sur le web.

Sensibiliser par l’humour

Dans ce film, deux moustiques s’entretiennent dans un vieux pneu rempli d’eau stagnante. Le reste du jardin est jonché d’objets, les conditions idéales à la prolifération des moustiques. L’un des insectes lance à son congénère : « mon propriétaire, il est délicieux ! ».
Le ton est humoristique, le sujet beaucoup moins. Les moustiques peuvent être vecteurs de virus dangereux comme la dengue, le chikungunya ou le zika. Wallis est en alerte à l’épidémie de dengue depuis ce mois de Novembre. Depuis le début de cette année 2017, 24 cas de dengue ont été recensés. Le dernier patient infecté date de la mi-décembre.
La DASS Direction des Affaires Sanitaires et Sociales de Nouvelle Calédonie a transmis 6 films à l’Agence de santé au début du mois de décembre. Les films animés viennent compléter les affiches disponibles à l’agence de santé.
« Ces spots sont une piqûre de rappel. Il faut que la population se responsabilise. Pour éviter les maladies comme la dengue il n’y a pas de secret : il faut nettoyer les habitations » affirme Patrick LAMBRUSCHINI, directeur adjoint de l’ADS.

© Seilala VILI
© Seilala VILI
© Seilala Vili
© Seilala Vili

L’attitude de la population est pointée

Une fois qu’un cas de dengue est déclaré, une opération de démoustication est enclenchée. Le Service de l’Environnement traite l’habitation du malade et ses environs contre les moustiques. Dans chacun des 24 cas de dengue décelés en 2017, une forte exposition aux moustiques.
« Majoritairement, le service de l’environnement s’aperçoit que chez les personnes infectées, il y a beaucoup de gîtes larvaires » s’inquiète Patrick Lambruschini.
Pour l’Agence de Santé de Wallis et Futuna, beaucoup d’efforts restent à faire pour que la population se responsabilise. Chaque habitant doit mesurer les risques liés aux moustiques et détruire tous les nids potentiels.
Patrick Lambruschini explique que les actions de prévention ne doivent pas se limiter à la période d'épidémie. "Nous sommes en épidémie de dengue, mais cela n'empêche pas que l'on ait le chikungunya ou le zika! D'autres départements d'Outremer ont par exemple souffert des trois épidémies en même temps! Il faut donc nettoyer et sensibiliser toute l'année!" dit-il.

Trois spots sur les 6 envoyés par la DASS de Nouvelle-Calédonie vont être diffusés pour le moment. Les trois autres films sont plus violents selon Patrick Lambruschini. « Les trois derniers films montrent le sang, les complications liées à la dengue. Parce-que oui, dans certains cas on peut mourir de la dengue. C’est un sujet à prendre au sérieux » insiste t-il.
Le directeur adjoint de l’agence de santé affirme que ces films seront diffusés si la population ne réagit pas aux trois premiers spots.

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play