publicité

Un projet d'office du tourisme à Wallis et Futuna

Un nouveau projet de la CCIMA: la création d'un office du tourisme à Wallis et Futuna. L' idée a émergé aprés une étude réalisée par l'Agence de développement touristique Atout France en 2015 sur le territoire. 

© Olivier Murat
© Olivier Murat
  • Ana Vakalepu
  • Publié le , mis à jour le
La création d’un office de tourisme est l’une des six structures d’un projet intitulé « pôle entreprises » qui entre dans le cadre de la stratégie de développement 2016-2030. Objectif premier : rebooster pour aider ce secteur laissé pendant longtemps à désirer. et l’arrivée du câble numérique est une manne pour la CCIMA (Chambre de commerce de l'Industrie et des Métiers de l'Artisanat)
Lauriane Vergé - Présidente de la CCIMA © DR
© DR Lauriane Vergé - Présidente de la CCIMA

Pour  Lauriane Vergé, la présidente de la CCIMA, il faut rassembler un  tous les acteurs économiques concernés : les hôteliers, restaurateurs et tous les services concernés par le tourisme, les loueurs de voitures etc… "Je peux dire que c’est un gros projet et il nous faut cette base-là, cet office de tourisme qui est la base peut réunir et être là pour redynamiser ce secteur là qui était vraiment à la dérive. "

Stéphane Philippe - Restaurateur © DR
© DR Stéphane Philippe - Restaurateur

Stéphane PHILIPPE, restaurateur de la place, vient justement de réaliser son projet mûri depuis 2 ans. L’acteur économique est d’accord pour une création d’un office de tourisme mais dans ces cas-là il faut une volonté politique et coutumière:
« J’ai 44 ans maintenant, enfin bientôt la semaine ^prochaine, ça fait quand-même quelques années qu’on entend parler développement touristique, et plus les années passent, on voit rien. On voit les jeunes qui partent. Donc, si on veut développer le tourisme, il faudrait peut-être qu’on ait des jeunes qui restent pour travailler. J’ai le même problème ici avec les embauches. Dans le secteur du tourisme, restauration, hôtellerie, il n’y a aucune formation, on a un lycée d’application mais le problème c’est les jeunes partent et ne reviennent pas, donc il faudrait revoir tout cela, essayer de se mettre d’accord et avoir une volonté politique pour partir sur ce sujet d’office de tourisme et développement touristique. »

L’ensemble du projet reviendrait à plus de 100 millions de francs, il sera financé par le 11e FED, fonds européen de développement.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play