publicité

David Riché sans détour dans l'émission Place Publique

C’est à David Riché le président de l’association des maires de Guyane qu’il a été donné de faire la rentrée de l'émission Place publique samedi. Contrats aidés, Montagne d’or, finances communales, celui qui a renoncé à la course aux législatives, s’est voulu combatif.

David Riché, maire de Roura et Président de l'association des maires © guyane 1ère
© guyane 1ère David Riché, maire de Roura et Président de l'association des maires
  • Jessy Xavier
  • Publié le
David Riché ne pratique pas la langue de bois qu’on se le dise. Du coup sur les contrats aidés remis en cause par le gouvernement, le maire est direct : ".. en Guyane cela permet de régler l’urgent, point barre". Face à l’insistance du journaliste Nicolas Pietrus sur la question de l’insertion durable, « Après je ne sais pas » concède le 1er magistrat dans un singulier aveu d’impuissance.

Arrêter de subir les décisions parisiennes

Mais l’élu cultive son profil d’homme d’action, alors il martèle qu’il faut arrêter de subir les décisions prises à Paris et décider pour nous-mêmes. Décider comme sur le dossier de la Montagne d’or, le maire ne voit pas de raison de s’y opposer, « il faut qu’il sorte quelque chose de cette boite" insiste-t-il en parlant de la Guyane riche de tant de potentiels. Il s’engage sans ambiguïté et c’est assez rare pour être souligné. David Riché rappelle aussi l’action des maires pour qu’ait lieu un grand débat public sur le territoire sur ce sujet. Optimiste pour le futur de sa commune comme pour celui du territoire Le maire de Roura conclut dans un consensuel mais non moins convaincu appel à faire front, entre élus d’une part et entre élus et population d’autre part, mars et avril n’étant jamais bien loin, dans l’esprit de David Riché.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play