publicité
Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Le couac des procurations

  • Caroline Moureaux avec Jeannette Peteisi
  • Publié le , mis à jour le

Une zone d'ombre, dans ce premier tour de l’élection présidentielle en Nouvelle-Calédonie. Plusieurs centaines de procurations ne sont pas arrivées à temps, de Métropole ou de l'étranger. Même si certains s'y étaient pris près d'un mois à l'avance.

Les témoignages se multiplient sur les réseaux sociaux. Beaucoup de Calédoniens en France, à Singapour, en Australie, ou encore au Canada sont furieux de ne pas avoir pu exprimer leur voix par les urnes, ce dimanche.
Pas de chiffre exact disponible pour le moment mais ce matin, la mairie de Nouméa estimait que dans ses bureaux de vote, environ 400 problèmes de ce type s’étaient posés hier.
De nombreux étudiants calédoniens sont concernés. Lynda Niuhola n’a ainsi pas pu voter pour sa fille qui étudie en Métropole. Sa procuration n’est pas arrivée au bureau de vote. Pourtant, elle, avait bien le récépissé.  
Ecoutez son témoignage 
 
Le problème concerne aussi des cas entre communes de Nouvelle-Calédonie. L’exemple de Valérie Sonnier qui habite à Païta et qui n’a pu voter pour son frère qui est à Ouégoa. 
Ecoutez son témoignage 
 
Du côté de l’OPT, Cécile Bonnet directrice du Courrier Colis certifie que les procurations ont été acheminées à temps, une organisation spéciale était même mise en place pour l’occasion.
Cécile Bonnet répond à Jeannette Peteisi  
Reste à savoir maintenant si le problème sera réglé à temps pour que les électeurs puissent porter leur voix au second tour de la présidentielle. 
 

Florilège de cas

De nombreux témoignages nous sont parvenus concernant des problèmes de procurations. Extraits…
 - « Ma procuration n'est pas arrivée pour le premier tour. Je l'avais faite le 5 octobre 2016. Je n'ai jamais eu ce problème auparavant. »
- « Pas de procuration de mon fils faite il y a plus de 2 semaines à Sartène en Corse pour la mairie de Poindimié »
- « Ma fille Anaïs et moi même avons fait nos procurations le 1 mars au consulat français de Singapour : elles ne sont pas arrivées dans notre bureau de vote à savoir école Marguerite Lefrancois à Nouméa »
- « J'ai 2 enfants qui sont étudiants en France, l'une à fait sa procuration le 05 avril et le deuxième l'a faite le 31 mars.(reçus faisant foi). À ce jour, aucune des procurations n'est arrivée​ pour enregistrement à la Mairie qui m’a simplement demandé de les rappeler début mai... »
- « Je suis un étudiant calédonien actuellement à l’université de Melbourne en Australie. J’ai donc fait une demande de vote par procuration début avril au consulat de France à Melbourne. La personne qui devait voter pour moi s’est cependant vue refuser le droit de voter en mon nom, sous prétexte que la procuration n’était pas arrivée à temps. Je suis scandalisé et révolté par la situation. »
- « Aucune des procurations de nos deux enfants (Canada et Paris) n’étaient enregistrées. Nous n’avons pu exprimer leur vote.  Nous avons pourtant l’un des deux récépissés »
- « J'ai fait la procuration vendredi 21 avril 2017 à 16h40 à la gendarmerie du pont des français. Aucune procuration n'est arrivée au bureau de vote. »
- « Moi j'ai eu un problème avec la procuration que mon frère m'a faite de la gendarmerie de Ouégoa et jamais arrivée à mon bureau de vote de Païta. »
- « Nous n'avons pas pu voter pour nos enfants étudiants en France hier matin alors qu'ils avaient fait leurs procurations en temps et en heure !! Les procurations n'étaient pas arrivées à Nouméa ! 4 votes de moins pour un candidat ! Alors que nos enfants se sont déplacés pour faire leurs procurations ! »

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play