publicité
Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Sauf imprévu, la fin de la grève à Air Austral sera officialisée dans la journée

  • Par Fabrice Floch
  • Publié le

La fin de la grève doit être votée par les adhérents de l’Unsa dans la matinée. Un protocole d’accord a été élaboré, lundi soir. Le dernier point de friction était le nombre de CDD titularisés. La réponse est entre les mains des représentants syndicaux.

© Tourmag
© Tourmag
L’un des principaux motifs de cette grève, pour les délégués syndicaux de l’Unsa, était la transformation de 35 CDD historiques en CDI. Ces personnels navigants occasionnels attendent, parfois depuis des années, leur titularisation en travaillant uniquement pendant les périodes de surcharge du planning de la compagnie locale.
Les revendications subsidiaires de l’Unsa concernées les conditions de travail, de récupération et aussi de salaires pour les personnels navigants sur les destinations les plus courtes.
 
Des réponses très attendues…
 
Après huit jours de grève qui ont coûté de 700 à 800 000 € quotidiennement à Air Austral selon la direction, syndicalistes et dirigeants ont fini par trouver un terrain d’entente. Un point de rencontre facilité par l’entrevue accordée par Didier Robert, président de la région Réunion (président de la Sematra, sem qui gère Air Austral), lundi matin. Une délégation de trois représentants des personnels navigants grévistes a pu discuter directement avec l’élu : « sans tabou », dixit les syndicalistes.
Reste à savoir exactement les termes du protocole.
Satisfera-t-il les grévistes et surtout les CDD historiques ? De plus la CFDT, comme le SNPL, deux syndicats qui ont apporté leur soutien à l’Unsa resteront-ils arme au pied sachant que leurs bases ont également des revendications ? Les réponses dans la journée…


Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play