publicité

Le centre pénitentiaire de Domenjod est déjà surpeuplé

Le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas veut traiter le problème de la surpopulation carcérale. Il va lancer un programme de construction de plus de 16000 cellules d’ici 2025 pour faire diminuer le taux d’occupation des prisons françaises.

© Réunion1ère
© Réunion1ère
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le
La France fait moins bien que la Turquie ou la République Tchèque en matière de surpopulation carcérale.  Le ministre a repris dans son rapport la phrase d’Albert Camus «  Une société se juge à l’état de ses prison ».  
Pour lui, il est urgent d’agir.
 
Une situation largement partagée par les syndicats des personnels pénitentiaires qui dénoncent la surpopulation carcérale et les problèmes que cela entraîne.
Aussi, David Calogine, secrétaire général UNSA UFAP justice Réunion Mayotte ne comprend pas pourquoi La Réunion ne fait pas partie du programme du ministre.
 
Le centre pénitentiaire de Domenjod, prévu pour 568 places, compte aujourd’hui 610 détenus. Il en est de même à Saint-Pierre, où il faudrait selon le syndicat une prison de 250 places.
 
En images avec Michelle Ozoux, Laurent Pirotte et Bruno Rosalie.

Surpopulation carcérale à Domenjod

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play