publicité

12% des ménages guadeloupéens vivent en dessous du seuil de pauvreté

C’est aujourd’hui la 30ème édition de la journée mondiale du refus de la misère. En Guadeloupe, il existe peu d’indicateurs pour un suivi chiffré mais chacun s’accorde à estimer que de plus en plus de familles connaissent des difficultés pour s’alimenter au quotidien.

  • Guadeloupe 1ère
  • Publié le
Au fil des années, la pauvreté change de visage dans l’Hexagone comme chez nous en Guadeloupe. Elle touche de plus en plus d'enfants, de familles, notamment monoparentales, et de plus en plus de jeunes, des étudiants.
Le thème de cette 30ème journée du refus de la misère est "Répondre à l'appel du 17 octobre pour éliminer la pauvreté: un chemin vers des sociétés pacifiques et inclusives".

Une épicerie solidaire propose une alimentation de qualité

Des associations et organismes luttent au quotidien pour aider les personnes en difficulté. A Vieux Habitants, par exemple, l'association alternative 119, crée en 2009, porte une épicerie solidaire.
© Pascal Pétrine
© Pascal Pétrine
Ce dispositif d’aide alimentaire permet à des familles identifiées dans le besoin ou ayant des difficultés passagères, de la région du sud Basse-Terre, d’avoir accès a une alimentation de qualité et diversifiée, en achetant des produits à moindre coût.

Le reportage de Pascal Pétrine : 

Epicerie solidaire Vieux-Habitants


La précarité bien présente en Guadeloupe

L'association 119 a reçu plus de 800 familles en 2016. Le dispositif consiste à acheter, sous condition de ressources, des produits de consommation courante a moindre coût. Depuis quelques année le public bénéficiaire a beaucoup évolué.
Pour Liliane Guillaume, la présidente de l’association alternative 119, cette précarité est bien présente chez nous.

Liliane Guillaume, la présidente de l’association alternative 119

Au 1er juin 2017, l'Insee situait le seuil de pauvreté à 588 euros mensuels en Guadeloupe, contre 1 000 euros, dans l'Hexagone. 12% des ménages guadeloupéens vivent en dessous de ce seuil de pauvreté.
En 2015, l'institut chiffrait le taux de pauvreté à 19% en Guadeloupe, 21% en Martinique et 44% en Guyane. 
L'an dernier, le secours catholique est venu en aide à 12 394 personnes dans notre département. 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play